Jeudi 24 septembre 2020

Questions à…

Pascal Cuisinier Marchand à Paris

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 20 avril 2016 - 195 mots

Quelle est la spécificité de Pierre Paulin ?
Il est davantage un designer de l’objet plutôt qu’un aménageur d’espaces, contrairement à ce qui a été dit de lui. En effet, il a réalisé très peu de projets d’aménagement. Mais on peut tout à fait l’envisager comme un « sculpteur », qui manipulerait la forme dans l’espace.

Quelle est la configuration du marché de Pierre Paulin ?
Il est difficile de dire aujourd’hui « Paulin, cela vaut tant ». Son marché comporte plusieurs strates. La première concerne les sièges de grandes productions, comme ceux d’Artifort et le fauteuil Mushroom (quelques centaines d’euros). La deuxième strate regroupe les sièges, la salle à manger et les luminaires de la gamme Élysée. Enfin, la troisième strate concerne les pièces des années 1950, peu produites ou autoéditées. Il n’existe pas de véritable marché pour ce type de pièce, car elles ne passent jamais en vente. Une édition de Thonet vaut quelques milliers d’euros alors que les pièces rares ou en série limitée comme la Ribbon Chair en tissu Larsen s’élèvent à quelques dizaines de milliers d’euros. Quelques pièces dépassent les 100 000 euros, comme un ensemble Élysée complet, par exemple.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°690 du 1 mai 2016, avec le titre suivant : Pascal Cuisinier Marchand à Paris

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque