Vendredi 23 octobre 2020

Pas de révision pour Sésostris III

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 24 octobre 2003 - 115 mots

Dans un arrêt du 13 octobre, la cour d’appel de Paris a jugé "irrecevable le recours en révision" de procès du couple Pinault, propriétaire de la statue égyptienne Sésostris III dont l’authenticité est très controversée. À la lumière d’un nouveau rapport scientifique inconnu jusqu’au jugement en appel et concluant à une pièce moderne, les collectionneurs estimaient que l’affaire n’avait pu être jugée équitablement. Mais la cour a suivi l’avis de l’avocate générale. Selon elle, si les Pinault avaient payé la statue juste après la vente en novembre 1998, ils auraient pu en disposer, procéder aux expertises et porter ces éléments à la connaissance du tribunal. Les Pinault misent à présent sur leur pourvoi en cassation.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°179 du 24 octobre 2003, avec le titre suivant : Pas de révision pour Sésostris III

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque