Vendredi 27 novembre 2020

Bruxelles

Papiers collés

Le galeriste belge Patrick Derom présente quarante-six collages d’Alberto Magnelli

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 23 mai 2011 - 340 mots

BRUXELLES - Deux ans après avoir fait découvrir au public belge l’œuvre d’Alberto Magnelli (1888-1971) à travers une rétrospective, le galeriste bruxellois se focalise sur quarante-six collages de l’artiste, lesquels occupent entre 1936 et 1965 une place de choix dans la carrière de Magnelli. Entre ces deux dates, l’artiste en a réalisé plus d’une centaine.

L’exposition, conçue en collaboration avec Daniel Abadie, gestionnaire de la succession Magnelli, migrera vers la galerie new-yorkaise à l’automne.
Lorsque Magnelli se lance dans la technique du collage en 1936, il joue avec les formes, mais pas à la manière des cubistes pour reconstruire des figures, ni comme Kurt Schwitters qui accorde une valeur narrative ou sentimentale aux matériaux utilisés. Ses compositions abstraites ne sont pas pour autant le fruit d’un simple jeu libre. Suivant une tradition de la peinture florentine des Trecento et Quattrocento, Magnelli cultive un sens aigu de l’équilibre, de la composition comme de la couleur. Les matériaux employés, rudimentaires (carton ondulé, papier kraft, papier de verre, papier Annonay, papier goudron…), lui apportent des textures particulières et des reliefs qui n’existent pas dans la peinture et obligent Magnelli à réinventer l’espace pictural. Des touches de gouache viennent stabiliser les compositions. En 1941-1942, alors qu’il est à Grasse (Alpes-Maritimes) avec Jean Arp et Sophie Tauber-Arp, il se procure du papier à musique sur lequel ses formes collées (papiers illustrés et carton ondulé) adoptent un rythme musical empreint d’une certaine poésie.

Une dizaine de lithographies d’après collages concluent en beauté cette présentation. Imprimées en Italie en 1971, à l’initiative du galeriste Giancarlo Serafini puis de Franco Cioppi, les planches lithographiées relèvent d’une prouesse technique : le papier a été gaufré par endroits pour reproduire l’effet du carton ondulé, et sablé en d’autres parties, imitant admirablement le papier de verre. L’artiste, qui s’est éteint la même année, n’a pas eu le temps de les signer toutes. 

ALBERTO MAGNELLI. COLLAGES
Jusqu’au 25 juin, galerie Patrick Derom, 1 rue aux Laines, Bruxelles, du mardi au samedi 10h30-18h30, tél. 32 2 514 08 82, www.patrickderomgallery.com. Catalogue, 15 euros.

Magnelli

Nombre d’œuvres exposées : 56

Prix : entre 1 200 et 1 800 euros pour les lithographies ; 20 000 à 160 000 euros pour les collages

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°348 du 27 mai 2011, avec le titre suivant : Papiers collés

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque