Palm Beach se diversifie

Nouveaux exposants, nouvelles spécialités

Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2000

La quatrième Foire internationale de Palm Beach, qui se tiendra du 3 au 13 février, accueillera soixante dix-sept exposants, dont onze français. Au programme : tableaux, mobilier, bijoux, argenterie, textiles et objets.

PALM BEACH - Réunissant quelques-uns des plus grands marchands internationaux, la Palm Beach International Art & Antique Fair s’est peu à peu imposée comme l’un des rendez-vous du circuit, sans parvenir pour l’instant à se hisser au niveau des  foires majeures comme l’International Fine Art Fair ou Tefaf Maastricht. Sa jeunesse, son potentiel inférieur à celui des foires new-yorkaises, le coût élevé de la participation (location du stand, transport et assurances) expliquent sans doute que certaines défections se soient produites cette année.

Malgré des locaux plus vastes, la foire n’accueillera que soixante-dix-sept participants, contre quatre-vingts en 1999 pour 45 000 visiteurs. Trois spécialistes français de l’Art déco, Cheska Vallois, Philippe Denys et Maroun Salloun, seront absents, préférant se concentrer sur New York, Paris et Maastricht, mais Jacques de Vos sera au rendez-vous. En 1999, plusieurs marchands de tableaux modernes s’étaient également montrés un peu déçus, comme la galerie parisienne Brame et Lorenceau qui a renoncé à participer au salon.

Les organisateurs devraient présenter une plus large sélection d’œuvres car, l’an dernier, certains professionnels s’étaient plaints de la trop grande place accordée aux tableaux modernes (une trentaine de stands) et aux bijoux (une dizaine). La foire comptera de nouveaux exposants, dont plusieurs galeries londoniennes : Helly Nahmad (art impressionnisme et moderne) et Ossowski (miroirs dorés et bois sculptés) ; des Américains comme Charles Edwin Puckett, de Dallas (estampes et cartographie ancienne), Elise Abrams, du Massachusetts (Tiffany et porcelaine de Limoges) et Geoffrey Orley, du Michigan (tapis) ; et trois nouveaux marchands français spécialisés en tableaux impressionnistes et modernes : la Galerie Schmit, Pierre Levy et Daniel Malingue. Ce dernier, qui insiste sur la raréfaction des tableaux exceptionnels, proposera des “œuvres classiques” de Bonnard, Chagall, Picasso ou Dufy.

Des conservateurs de musée membres du Comité de sélection
Pierre Levy a choisi des peintures susceptibles de plaire au public américain, dont plusieurs œuvres de Béraud, mais aussi de Renoir et Laurencin ainsi qu’un Camoin fauve. “Les trois quarts de nos clients sont américains, explique-t-il. Exposer à Palm Beach sera pour nous l’occasion de renouveler nos contacts.” La Palm Beach International Art & Antique Fair est dotée d’un comité de sélection composé de spécialistes des beaux-arts et antiquités, ainsi que de conservateurs de musées, à la différence de la plupart de ses homologues. Ce comité vise à garantir la qualité et l’authenticité des pièces présentées. Les collectionneurs pourront avoir un aperçu des stands avant le vernissage, puisque la visite organisée pour les professionnels leur est ouverte. Il leur en coûtera la modique somme de 1 000 dollars (6 500 francs). Ceux dont le compte en banque a été mis à mal par les fêtes de fin d’année pourront toujours se “rabattre” sur la soirée de gala, à 500 dollars l’entrée.

- International Fine Art Expositions (IFAE), 3725 S.E. Ocean Boulevard, Suite 201, Sewall’s Point, Florida 34996, tél. 1 561 220-2690, fax 561 220-3180, e-mail : 1heather@ifae.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°97 du 21 janvier 2000, avec le titre suivant : Palm Beach se diversifie

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque