Dimanche 25 février 2018

Pagode record

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 janvier 2009

Un cabinet « japonisant » de l’ébéniste et ornementiste français Édouard Lièvre (1829-1866) a dépassé les 2 millions de livres sterling (2,2 millions d’euros), quadruplant largement son estimation, lors de la vente de mobilier et objets d’art organisée par Bonhams à Londres le 4 décembre.

PARIS - Il s’agit d’un prix record pour un meuble du XIXe siècle. Ce meuble en bois de rose et laque, exécuté vers 1895, reprenant avec fantaisie la forme de pagode extrême-orientale, enrichie de bronzes, de dragons s’entortillant autour des colonnettes et de têtes de lion ornant le piétement, a été acheté par un collectionneur français au téléphone contre un autre français. On ne compte que six versions de ce meuble dont l’une est conservée au Musée d’Orsay et une autre au Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°294 du 9 janvier 2009, avec le titre suivant : Pagode record

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque