Orlan peau rouge

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 15 septembre 2010

PARIS - La galerie Michel Rein présente la nouvelle série de Self-Hybridations d’Orlan.

Pour ces autoportraits en Indiens d’Amérique, l’artiste abandonne le scalpel pour le pixel. Grâce à l’outil numérique, Orlan réalise une « hybridation » à plusieurs strates. Dans ces grands formats, le visage photographié se fond dans les portraits d’Indiens peints par Georges Catlin. Effigies du brassage culturel ou icônes prémonitoires d’une espèce humaine mutante, ces portraits hiératiques fusionnent les pratiques artistiques, les cultures, les époques et les sexes.

Galerie Michel Rein, 42, rue de Turenne, 75003 Paris, tél. 01 42 72 68 13. Jusqu’au 17 mai.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°280 du 25 avril 2008, avec le titre suivant : Orlan peau rouge

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque