Samedi 5 décembre 2020

Olivier Millagou et le surf

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 24 février 2011 - 124 mots

PARIS - Sous le titre « Big Wednesday », l’exposition d’Olivier Millagou à la galerie Sultana, à Paris, tente de refaire l’histoire. Que serait devenue l’île d’Hawaï si le capitaine anglais James Cook ne l’avait jamais découverte au XVIIIe siècle ?

Une question à laquelle il répond en gommant au Tipp-Ex la présence du navigateur et de son équipage sur les cartes postales illustrant la rencontre entre les deux mondes. Mais surtout, sans la découverte d’Hawaï, il n’y aurait ni colliers de fleurs, remplacés dans l’exposition par des colliers de galets, ni surf, sport représenté par une porte et une table trouvées par l’artiste aux abords des plages.

Sultana

12, rue des Arquebusiers, 75003 Paris, tél. 01 44 54 08 90, www.galeriesultana.com. Jusqu’au 26 février

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°339 du 21 janvier 2011, avec le titre suivant : Olivier Millagou et le surf

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque