Samedi 16 novembre 2019

Nouvelle mise en examen de commissaire-priseur dans l’Affaire Drouot

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 mai 2011 - 183 mots

PARIS - Claude Boisgirard (71 ans), commissaire-priseur à Drouot depuis 1969 et dirigeant de la société de ventes Boisgirard et associés (environ 7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2010), a été mis en examen le 5 mai pour recel de vols en bande organisée et association de malfaiteurs dans l’affaire des commissionnaires de l’hôtel de Drouot. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Il n’a plus droit d’exercer. Membre du Conseil des ventes volontaires (CVV) depuis 2005, il a démissionné de l’autorité de régulation du marché de l’art.

L’affaire Drouot a éclaté en décembre 2009 avec la mise en examen de plusieurs « cols rouges », ces anciens commissionnaires en charge du transport et de la manutention à Drouot qui ont organisé un vaste trafic d’objets d’art à l’hôtel des ventes parisien. Un premier commissaire-priseur, Éric Caudron, soupçonné de recel d’objets d’art volés, avait été également mis en examen dès le début de l’affaire, suivi, le 3 février, de Philippe Lartigue, dirigeant de la société de ventes Massol. Quatre autres commissaires-priseurs de Drouot également impliqués devraient connaître le même sort très prochainement. 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°347 du 13 mai 2011, avec le titre suivant : Nouvelle mise en examen de commissaire-priseur dans l’Affaire Drouot

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque