Samedi 21 septembre 2019

Nouveaux lieux de ventes

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 7 septembre 2010 - 134 mots

PARIS - Le manque d’adaptabilité de l’hôtel Drouot (9e arr.), pousse une nouvelle génération de commissaires-priseurs, utilisateurs du lieu, à s’en écarter ponctuellement.

Depuis 2009, la maison Ader dispose de sa propre salle de ventes au 3, rue Favard (2e arr.). De même, Olivier Collin du Bocage, installé depuis deux ans 17, rue de Provence (9e arr.), inaugure en octobre un espace baptisé la « Salle 17 », en écho aux 16 salles de Drouot. La Salle 17 comprend une salle d’exposition et de ventes. Deux vacations mensuelles y sont prévues autour de petites spécialités, vers 18h (à l’heure de la fermeture de Drouot). Dans la foulée, Alexandre Millon jouira de sa propre salle de ventes, face à Drouot, au 3, rue Rossini, pour des ventes de dessins, BD, livres, bijoux, vénerie, haute couture…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°330 du 10 septembre 2010, avec le titre suivant : Nouveaux lieux de ventes

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque