Mercredi 20 novembre 2019

Note salée

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 4 novembre 2005 - 87 mots

Luc Watrin, l’égyptologue missionné par le collectionneur François Pinault pour assister scientifiquement l’avocat chargé de plaider le dossier « Sésostris III » devant la cour d’appel de Paris en 2002, a assigné l’homme d’affaires en justice en 2004 pour le non-paiement d’une partie de ses honoraires (38 874 euros ayant déjà été versés). Par un jugement du 18 mai 2005, le tribunal de grande instance de Paris a condamné François Pinault à verser à Luc Watrin la somme de 25 916 euros (sur les 38 111 euros réclamés), correspondant au travail complémentaire de recherche dans l’affaire « Sésostris III ».

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°224 du 4 novembre 2005, avec le titre suivant : Note salée

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque