New York - Photos de soirée

Les prix s’envolent lors des ventes du soir

Le Journal des Arts

Le 25 mars 2010

Les ventes de photographies de Christie’s et Sotheby’s à New York ont enregistré des résultats voisins. À l’exception des vacations en soirée, où quelques records sont tombés, les deux maisons de vente ont écoulé beaucoup de pièces allant de 3 000 à 5 000 dollars.

NEW YORK - Les 4 et 5 avril, Christie’s a dispersé, entre autres, des pièces de la collection de Thomas Walther et les dernières photographies d’Alfred Stieglitz et de son entourage. Lors de la première vente, en soirée, Jeffrey Fraenkel a acquis Fenêtre sur cour, 291-N.Y. Hiver-1915, de Stieglitz, pour 150 000 dollars (760 000 francs), soit le double de l’estimation initiale (70 000-90 000 dollars).

Rudolf Kicken (Cologne) a enlevé cinq des six pièces de Walther, tandis que la sixième, une étude par le baron Adolph de Meyer, lui était ravie par un acheteur non identifié, sur enchère téléphonique. Estimée 20 000 à 25 000 dollars, elle a atteint 125 000 dollars (630 000 francs), un nouveau record pour cet artiste.

Les résultats de la soirée ont occulté ceux, plus décevants, des dispersions du second jour. Au total, sur les 441 lots proposés, Christie’s en a écoulé 277 pour la somme de 2 567 902 dollars (près de 13 millions de francs).

Chez Sotheby’s, ventes et invendus se sont succédés. La grande surprise est venue du lot reproduit sur la couverture du catalogue, une étude de mouvement par Rudolf Koppitz de 1926, adjugée 100 000 dollars (50 000 francs), contre une estimation de 30 000 à 50 000 dollars, un record pour Koppitz.

Et on l’a atteint un sommet avec la Distribution de pain à White Angel, San Francisco de Dorothea Lange, enlevée par Barry Friedman (New York) pour 66 000 dollars (330 000 francs). Les recettes totales de Sotheby’s, 2 311 450 dollars (11,6 millions de francs) avec 326 lots vendus sur 502 lots proposés, s’alignent sur celles de sa concurrente.

Tout en ayant écoulé 74 % des 600 lots proposés, la vente de Swann’s n’a recueilli que 585 126 dollars (près de 3 millions de francs). La plupart des photographies étant parties à moins de 2 000 dollars (10 000 francs), Swann’s peut se tailler un territoire qui échappe à Christie’s et Sotheby’s, gênées par l’importance de leurs frais généraux.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°15 du 1 juin 1995, avec le titre suivant : New York - Photos de soirée

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque