Samedi 28 novembre 2020

Napoléon impérial

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 23 juin 2006 - 133 mots

FONTAINEBLEAU - Dans le cadre de sa prochaine vente « Empire » des 24 et 25 juin, Jean-Pierre Osenat propose deux lots d’exception.

Le premier est une sculpture de Napoléon d’après Antonio Canova. Provenant des ateliers de fonte de Francesco et Luigi Righetti, ce bronze est une réduction de la statue en marbre réalisée par Canova en 1801 et actuellement conservée au Wellington Museum d’Apsley House, à Londres.

Cette pièce se distingue des images habituelles de l’Empereur, puisque Canova a représenté celui-ci nu, prenant la pose antique du Mars Pacificateur (est. 80 000-90 000 euros). Le second lot d’exception est l’un des deux seuls tableaux recensés de Gustave Le Gray peintre.

Ce Portrait de l’impératrice Eugénie (1869) existe également sous forme photographique, l’art de prédilection de Le Gray (est. 100 000-150 000 euros).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°240 du 23 juin 2006, avec le titre suivant : Napoléon impérial

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque