Vendredi 14 décembre 2018

Foire de Hong Kong

Moins de candidats à Art Asia

Troisième édition du 17 au 21 novembre

Le Journal des Arts

Le 1 novembre 1994 - 701 mots

La troisième édition de la foire de Hong Kong, qui se tiendra du 17 au 21 novembre au Centre d’exposition et de congrès, accueillera soixante-dix exposants, contre une centaine en 1993. Les grandes maisons de vente aux enchères y participeront, à côté de marchands venus d’Europe, d’Extrême-Orient et du Pacifique.

HONG KONG - David et Ann Lee Lester, représentants de la société Fine Art Exhibition, basée en Floride, sont les organisateurs d’Art Asia depuis sa création en 1992. Hong Kong, tourné vers le secteur international, doit-il essayer de rivaliser dans l’art occidental, alors que l’art oriental est plus familier à son public ?

Parmi les participants à la foire de 1994 – soixante-dix exposants – plusieurs galeries vont proposer de l’art décoratif et du mobilier européen et asiatique.

Marlborough Londres exposera ; Christie’s et Sotheby’s participeront très massivement. Ils seront rejoints par un petit groupe de marchands venus d’Extrême-Orient et du Pacifique (Australie, Japon, Taiwan, Singapour et même Viêt-nam) et quelque quarante-cinq firmes également réparties entre l’Amérique du Nord, l’Europe et la Grande-Bretagne. La galerie Saqqarah de Gstaad (Suisse) fera une deuxième présentation de grand style illustrant l’influence du XIXe siècle sur des artistes modernes comme Magritte, Giacometti, Max Ernst et Gilbert & George, avec un contrepoint d’objets d’art victoriens.

En raison du tarif extrêmement élevé des loyers à Hong Kong, les galeries locales hésitent avant d’exposer à Art Asia. Les plus connues – Alisan Fine Arts, Hanart TZ Gallery et Mandarin Oriental Fine Arts – n’exposent pas régulièrement, mais elles sont en mesure de collaborer avec des exposants venus de l’étranger. En revanche, Plum Blossoms International expose dans des foires aussi bien en Asie qu’aux États-Unis ; pour Art Asia 1994, ils présenteront des œuvres très diverses, allant du peintre/calligraphe classique C. C. Wang à la toute récente découverte de Chine continentale, Zhu Wei (né en 1966), en passant par des tissus extrême-orientaux.

Parmi les nouveaux marchands de meubles, mentionnons au premier rang Grace Wu Bruce Co. Ltd. Basée à Hong Kong, cette grande galerie s’est spécialisée dans les meubles Ming ; un aménagement traditionnel de pavillon de jardin Suzhou, récompensé par un premier prix à la foire aux antiquités de Grosvenor House en 1993, sera présenté dans une nouvelle version pour Art Asia 1994.

Peu de temps avant le début d’Art Asia 1994, Pace/Wildenstein et Ho inaugureront conjointement une extension de leur galerie en présentant des œuvres de George Condo, Joseph Cornell, Dubuffet, Miro, Noguchi, Louise Nevelson, Picasso, Rothko, Oldenburg

et Julian Schnabel. Un espace d’exposition temporaire, dans le même bâtiment, sera aménagé pour une exposition personnelle de Lucas Samaras.
Art Asia 1992 avait attiré quelque 40 000 visiteurs et près de 80 marchands d’art, dont ACA Galleries, Browse & Darby, Collection Dobe, Galeria Durban, Galerie Hans Meyer, Marlborough New York, Galerie Michæl, New Art Centre & Gimpel Fils, Tyler Graphics et Waddington Galleries. Art Asia 1993 (45 000 visiteurs, une centaine d’exposants) a montré que beaucoup de grands marchands avaient établi des représentations locales.

Pour défendre Art Asia contre les concurrents qui voulaient tenir une foire artistique au printemps, les Lester ont organisé au début de 1994 "New Trends", avec une quarantaine de galeries (trente internationales et douze locales) qui proposaient des œuvres entre 2 000 dollars (10 500 francs) et 80 000 dollars (420 000 francs). Une tradition de foire semble ainsi s’établir sans la mise en scène théâtrale des marchands d’art.

Le résultat le plus intéressant des activités des Lester à Hong Kong est peut-être bien les échanges qui se sont établis entre Pace/Wildenstein et la Galerie Ho, dirigée localement par Angela Ho et Peter Kjaer. À la suite d’Art Asia 1993 où Pace/Wildenstein avait présenté des œuvres de Jim Dine en présence de l’artiste, la Galerie Ho a organisé une exposition des dessins de Dine. Dans le cadre du programme d’assèchement des terres qui réduit rapidement la partie la plus animée du port de Hong Kong, on récupère actuellement des terrains pour une extension allant jusqu’au Centre. Le fait que le Centre d’exposition et de congrès soit entièrement réservé jusqu’en 2001, pour des manifestations tant locales qu’internationales, est un signe pour l’avenir du territoire.

Art Asia, Hong Kong, Centre d’exposition et de congrès, 17-21 novembre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°8 du 1 novembre 1994, avec le titre suivant : Moins de candidats à Art Asia

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque