Mercredi 28 octobre 2020

Mise en plis chez Gagosian

Par Henri-François Debailleux · Le Journal des Arts

Le 26 mars 2014 - 153 mots

PARIS - L’éternel risque avec une exposition thématique est qu’elle devienne tout de suite une auberge espagnole.

Et de fait, plus le thème est large ou flou, plus tout et son contraire peuvent y être développés. En choisissant le pliage pour sujet, la galerie Gagosian évite cet écueil. Chez Gagosian, le faux pli n’est pas permis. Indéniablement l’ensemble a de la tenue : d’une part dans la façon de montrer comment des artistes de générations variées (de Piero Manzoni à Daniel Turner) et de tendances diverses (conceptuelle ou formelle) ont pris le pli. De ceux qui font vraiment acte de pliage (Simon Hantaï) à ceux qui en donnent l’illusion (Blake Rayne) en passant par ceux qui le sculptent (César), ceux qui font intervenir la nature (Davide Balula) etc., nous voilà bien face à une mise en plis dans tous ses états, avec 24 artistes et une trentaine d’œuvres bien choisies pour se répondre.

« Pliage/Fold »

jusqu’au 19 avril, Galerie Gagosian, 4 rue de Ponthieu, 75008 Paris
tél. 01 75 00 05 02
www.gagosian.com
mardi-samedi 11h-19h

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°410 du 28 mars 2014, avec le titre suivant : Mise en plis chez Gagosian

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque