Vendredi 22 novembre 2019

Ming en guerre

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 14 novembre 2013 - 140 mots

Rendu célèbre par ses portraits de Mao réalisés en grisaille sur des toiles de grand format, Yan Pei-Ming est présenté à Paris, dans l’écurie de Thaddaeus Ropac, qui lui dédie l’espace de sa galerie du Marais.

PARIS -  Avions de chasse, chars et DCA en mouvement, balles qui fusent : baptisée « Help », l’exposition nous confronte, en noir et blanc, aux désastres de la guerre en Libye et ailleurs. Ses tableaux d’histoire à la touche épaisse inspirés de reportages photo ne sont pourtant pas aussi poignants que ses portraits. À l’image de ce jeune garçon en chemise blanche agenouillé au milieu d’un champ de ruines et semblant implorer la grâce d’on ne sait qui. Nous ne sommes pas loin, ici, de l’univers de Goya et de ses Désastres de la guerre. On remarquera également un beau portrait d’Isabelle Huppert.

« Yan Pei-Ming. Help »,

Galerie Thaddaeus Ropac, 7, rue Debelleyme, 75003 Paris, tél. 01 42 72 99 00. Jusqu’au 23 novembre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°401 du 15 novembre 2013, avec le titre suivant : Ming en guerre

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque