Samedi 24 février 2018

Me Jean-Claude Binoche épouse N@rt

Le Journal des Arts

Le 25 février 2008

L’étude Binoche rejoint le groupe N@rt. Désormais toutes les ventes aux enchères des deux entités sont réalisées en commun et tous les lots dispersés par l’étude sont accessibles sur le Net. Cet accord de coopération constitue la suite logique d’une collaboration entamée, il y a trois ans, avec la vente Dreyfus.

PARIS - En vertu d’un accord de coopération conclu entre N@rt, actionnaire majoritaire du Journal des Arts et de L’Œil, et Me Binoche, toutes les ventes volontaires de l’étude de la rue La Boétie seront réalisées dans le cadre du groupe, les ventes judiciaires resteront, elles, sous la responsabilité du commissaire-priseur. Toutes les vacations organisées à Drouot par celui-ci sont, à compter d’aujourd’hui, accessibles sur le Net, les enchérisseurs pouvant passer leurs ordres sur le “Web”. Une fois publiés les décrets d’application de la loi réglementant les ventes publiques, l’étude rejoindra véritablement N@rt. Désormais troisième actionnaire privé du groupe, Jean-Claude Binoche entrera, à cette date, au Conseil d’administration où il rejoindra l’équipe dirigeante. La collaboration entre les deux entités n’est pas nouvelle. Les premières initiatives remontent au 17 février 1997, date à laquelle un ensemble de documents liés à l’affaire Dreyfus a été mis en vente simultanément à Drouot et sur le Net. Plusieurs autres collaborations ont eu lieu en 1997 – vente de lithographies et dessins de Man Ray en mars, ventes de toiles fractalistes en novembre – et en 1999 – vente d’art contemporain.

“Je quitte un statut de commissaire-priseur solitaire pour participer au développement d’un groupe plurimédia, souligne Jean-Claude Binoche. Dans le nouveau paysage du marché de l’art qui est en train de se dessiner, seuls survivront les acteurs qui auront su se regrouper ou s’adosser à des ensembles puissants. Il nous faudra nous développer rapidement.” N@rt pourrait, dans un futur plus ou moins proche, ouvrir des lieux de vente à Londres et New York et s’associer de nouvelles compétences en travaillant par exemple avec des experts réputés. Créée en 1969, l’étude Binoche est connue pour ses multiples records tant en matière de tableaux modernes – 315 millions de francs avec les frais pour Les Noces de Pierrette de Picasso en 1989 ; 57,7 millions de francs pour Le Jardin à Auvers de Van Gogh en 1992 – que de mobilier classique – une chaise estampillée Georges Jacob appartenant à la collection de la comtesse de Greffulhe est partie à 2,2 millions de francs à Drouot en 1999. Me Binoche est aussi le premier commissaire-priseur à avoir vendu, au début des années soixante-dix, des œuvres d’art contemporain – Warhol et Rauschenberg notamment – aux enchères.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°116 du 1 décembre 2000, avec le titre suivant : Me Jean-Claude Binoche épouse N@rt

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque