Focus

Martin Barré « 76-77-B-170 X 160 »

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 22 juin 2010

Vendu 87 300 euros le 31 mai à Paris par SVV Artcurial.

Le 31 mai, Artcurial organisait la vente aux enchères d’une collection d’art minimal incluant quatre œuvres de l’artiste français abstrait Martin Barré (1924-1993). Un grand tableau très construit, intitulé 76-77-B-170 X 160 en référence à sa date de création et à ses dimensions, a été acheté par un amateur français le double de son estimation, soit 87 300 euros, un record mondial pour Barré. Le même jour, Christie’s présentait trois tableaux de l’artiste dans sa salle de ventes parisienne. 56-80-P, grande huile sur toile de 1980, a été adjugée 79 000 euros, soit le second meilleur prix pour l’artiste en vente publique. Ces deux peintures, qui appartenaient à des séries bien distinctes, ont été exécutées dans de rares larges formats (170 x 160 cm et 146 x 97 cm). Cette spécificité commune leur a valu un surcroît d’intérêt, l’artiste étant plutôt coutumier des supports de dimensions moyennes.

« L’œuvre de Martin Barré obéit à une logique sérielle originale qui le conduit à explorer les potentialités de différentes formes et techniques qu’il semble épuiser les unes après les autres : peintures au couteau à la fin des années 1950 ; au tube autour de 1960 ; à la bombe à partir de 1963 ; tracés des années 1970, qui voient l’apparition de la couleur ; triangles et trapèzes des années 1980 », rappelle l’historienne de l’art Agnès Lepicard dans un avant-propos au catalogue de vente d’Artcurial. Si les peintures des années 1950 sont très prisées, chaque série a son public d’amateurs. « L’apparente diversité formelle et la rigoureuse délimitation temporelle de chaque série ne sauraient cependant masquer la grande cohérence du travail de l’artiste », souligne aussi l’historienne.

Amateurs français
On pourrait s’étonner de constater que l’artiste, dont la cote progresse d’année en année, ait les faveurs quasi exclusives des salles de ventes françaises. « Historiquement, les amateurs de l’œuvre de Martin Barré sont plutôt français. Peu à peu, ce marché a dépassé les frontières. Si Barré recueille aujourd’hui l’intérêt du monde entier, nous essayons toujours de vendre ses œuvres à Paris », rapporte Jean-Olivier Desprès, expert en art contemporain chez Christie’s France. Régulièrement exposé par les institutions depuis les années 1970, l’artiste a toujours été défendu par un réseau de galeries reconnues, à l’instar des enseignes Nathalie Obadia à Paris, Daniel Buchholz à Cologne et, depuis quelques années, Andrew Kreps à New York. Pour toutes ces raisons, les collectionneurs vouent une grande confiance à l’œuvre de Martin Barré.

Martin Barré

Titre : « 76-77-B-170 X 160 »
Date d’exécution : 1976-1977
Technique : acrylique sur toile
Dimensions : 170 x 160 cm
Provenance : galerie Piltzer, Paris
Expert de la vente : Martin Guesnet
Estimation : 40 000 euros
Adjudication : 87 300 euros

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°328 du 25 juin 2010, avec le titre suivant : Martin Barré « 76-77-B-170 X 160 »

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque