Man Ray inédit

Un Polaroid de 1963 mis en vente

Alors que Man Ray fait l’actualité, tant par l’exposition présentée au Grand Palais que par le scandale déclenché par de faux tirages vendus à un collectionneur, deux “inédits�? sont mis aux enchères lors d’une vente de photographie.

SAINT-GERMAIN-EN-LAYE. Le 8 juin, l’étude Loiseau-Schmitz-Digard, assistée de l’expert Viviane Esders, propose, à l’hôtel des ventes de Saint-Germain-en-Laye, deux inédits de Man Ray : un Polaroid de 1963, Portait de Juliet en maillot de bain à Hollywood, l’une de ses premières photographies en couleur (40-50 000 francs), et le Portrait d’Hanina, de 1956 (20-25 000 francs). Également dans la section XXe siècle, deux vues de Paris prises par Atget (5-6 000 francs), deux images de Brassaï datant des années cinquante, Versailles et Chartres (4-5 000 francs), et un important portfolio de 12 photographies originales de William Klein (35-40 000 francs).La collection du cinéaste Marc Allégret constituera l’autre point fort de la vente : des photographies érotiques de comédiennes et d’artistes de 1880 à 1930, ainsi qu’un ensemble consacré aux actrices et acteurs du cinéma français – Brigitte Bardot, Michèle Morgan, Gérard Philippe ou Robert Hirsch.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°61 du 22 mai 1998, avec le titre suivant : Man Ray inédit

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque