Londres - Grosvenor Fair maintient la tradition

61e foire d’art et d’antiquités à Grosvenor House

Le Journal des Arts

Le 24 mars 2010

Grosvenor Fair, la foire de l’art et des antiquités la plus élégante de Londres, se tiendra du 15 au 24 juin à Grosvenor House, sur Park Lane. Plus de quatre-vingt-dix marchands participent à cette manifestation, qui célèbre son 61e anniversaire. Après l’introduction, l’an dernier, d’œuvres du XXe siècle, la foire retrouve cette année ses racines : l’accent est mis sur la tradition, et les prix sont, comme à l’habitude, élevés.

LONDRES (de notre correspondante) - Grosvenor House accueille de nouveaux participants : Segoura (Paris), The Chinese Porcelain Company et Michele Beiny (New York), John Hobbs, Noortman, Trevor Philip & Sonos et Clifford Wright Antiques (Grande-Bretagne). Noortman montrera une Scène hivernale avec patineurs de Barent Avercamp (1612-1679) et une œuvre de la première époque de Paul Gauguin (1848-1903).

Michele Beiny exposera un couple de faucons en porcelaine japonaise Arita (vers 1770). Parmi les marchands qui reviennent, Mallett présente une paire de miroirs suédois dorés, commandés par le roi Gustave III (vers 1775). Grace Wu Bruce, dont le mobilier Ming a connu un énorme succès au cours des deux dernières foires, expose une table à vin aux pieds chantournés, du XVIe siècle. D.S.

Lavender présente une miniature du roi Jacques Ier d’Angleterre et Jacques VI d’Écosse par Nicholas Hilliard. John Mitchell & Son propose un portrait d’un jeune gentilhomme par Joseph Highmore (1692-1780), un des prototypes du portrait grandeur nature. Au rang des rares œuvres du XXe siècle, Richard Philp exposera un dessin à deux faces de Picasso.

Une exposition est consacrée au rôle du mécénat dans les arts et à sa contribution au patrimoine culturel de l’Angleterre. Le clou de cette présentation sera constitué par le mobilier et les œuvres d’art provenant des collections royales, notamment une table de la Renaissance espagnole et une collection de dessins du château de Windsor par John Piper.

Une table en acier datant de 1880 environ, acquise par la reine mère en 1938 pour Buckingham Palace, a été damasquinée d’or et d’argent par Placido Zuloaga pour Alfred Morrison, un collectionneur de mobilier du XIXe siècle. On trouvera également un ensemble de tableaux, de meubles et d’objets anciens appartenant à des familles dont les demeures sont à présent entretenues par l’English Heritage.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°15 du 1 juin 1995, avec le titre suivant : Londres - Grosvenor Fair maintient la tradition

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque