L’OIP déboutée contre Yoyo Maeght

L’accusation de diffamation n’a pas été retenue

Le Journal des Arts

Le 13 novembre 2009

L’OIP (Organisation Idées Promotion), organisateur entre autres de la Fiac, ainsi que son ancien PDG, John Shaw, ont été déboutés de leur procès en diffamation contre la galeriste et éditeur Françoise, \"Yoyo\", Maeght.

PARIS - L’OIP et son ancien PDG, John Shaw, s’estimaient diffamés par des critiques formulées par Yoyo Maeght en janvier 1996 dans le magazine Ninety – le directeur de la publication, Jean-Luc Flohic, a également bénéficié d’une relaxe – et réclamaient 500 000 francs de dommages et intérêts.

Les commentaires de Yoyo Maeght (voir le JdA n° 30, p. 43), féroces à l’égard de l’OIP, visaient l’organisation de la 22e édition de la Fiac, en 1995, qui avait notamment souffert du désistement d’un certain nombre de galeries importantes. Lors de l’audience du 26 septembre devant la XVIIe chambre du tribunal de grande instance de Paris, la fille et petite-fille d’Adrien et d’Aimé Maeght a décrit le rôle considérable joué depuis bien des années par la galerie familiale dans la défense de l’art contemporain, avant de se livrer à un véritable réquisitoire contre les méthodes de l’OIP.

Le tribunal n’a finalement rien retenu de diffamatoire dans les propos de Yoyo Maeght cités par les plaignants. Dans l’interview accordée à Ninety, elle avait sous-entendu, selon l’avocat de l’OIP et de John Shaw, absent des débats, qu’une subvention accordée à la Fiac par le ministère de la Culture avait été détournée. Yoyo Maeght a expliqué au président du tribunal que l’OIP avait en effet refusé de lui expliquer la destination de cette aide, qui visait à réduire de moitié le prix de location des stands à la Fiac. Or celui-ci était passé, en 1995, de 1 200 francs à 1 300 francs le mètre carré.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°31 du 1 décembre 1996, avec le titre suivant : L’OIP déboutée contre Yoyo Maeght

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque