Dimanche 24 janvier 2021

Logique flexible

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 janvier 2011 - 63 mots

PARIS - Quand des œuvres ressemblent à ce qu’elles représentent, et pourtant… Les Britanniques George Henry Longly et Rupert Norfolk, à la galerie Chez Valentin, à Paris, s’ingénient à contredire les apparences et s’amusent à rendre la logique flexible. Particulièrement avec les solives en acier colorées et séduisantes, ou les feuilles d’arbres exécutées en bois.

9, rue Saint-Gilles, 75003 Paris, tél. 01 48 87 42 55. jusqu’au 24 février.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°253 du 16 février 2007, avec le titre suivant : Logique flexible

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque