Bibliophilie

Livres rares à la Mutualité

Le Journal des Arts

Le 13 mai 2005 - 551 mots

La 17e édition de la Foire internationale du livre ancien réunit une centaine de libraires qui couvrent toutes les spécialités de la bibliophilie.

PARIS - Livres anciens, trésors de la bibliophilie, gravures, manuscrits, autographes ainsi que photographies dédicacées et reliures exceptionnelles seront exposés du 19 au 22 mai lors de la 17e édition de la FILA (Foire internationale du livre ancien) à la Maison de la Mutualité à Paris. Une centaine de libraires anciens venus d’Amérique (du Nord et du Sud), d’Australie et de la majorité des pays européens attendent les bibliophiles et curieux venus du monde entier. Les exposants leur proposeront des livres curieux, historiquement intéressants, de la littérature en édition originale, ou bien des ouvrages sur les sciences telles que la botanique, la médecine, l’astronomie ou la cartographie. Les beaux-arts, l’histoire, la musique ou la gastronomie seront aussi présents, comme chaque année depuis 1984, date de création de la FILA.
Suivant la tradition des derniers salons, une bibliothèque française présente ses livres et manuscrits enluminés. Cette année, c’est la bibliothèque municipale d’Albi qui montre une sélection d’ouvrages, choisis parmi ses 300 000 volumes conservés à la médiathèque Pierre-Amalric d’Albi depuis janvier 2001.
Le catalogue de la foire propose un avant-goût de l’offre des libraires, servant en même temps de carte de visite ou de publicité implicite. Notons un grand absent cette année, le libraire Jean-Claude Vrain, habituellement si heureux de présenter ses nouvelles acquisitions.

Cote en hausse pour Borges
L’Argentin Victor Aizenman, de Buenos Aires, s’est hissé parmi les plus grands ces dernières années. Mis à part un mélange subtil d’autographes et livres des XVIe et XVIIe siècles, remarquons un manuscrit original de Jorge Luis Borges, La Biblioteca total. Borges élabore avec cet essai, écrit en août 1939 et jamais publié, tout son projet littéraire. Il est demandé 105 000 euros pour cet écrit autographe de 4 pages. Borges connaît une importante progression de sa cote, car Aizenman a déjà vendu plusieurs manuscrits de l’auteur argentin les années précédentes, rapidement achetés par ses pairs (souvent américains) à la Foire du livre ancien, mais beaucoup moins chers. Lame Duck Books de Brookline (Massachusetts) propose ainsi la première édition de El Aleph par Borges au prix de 85 000 euros.
Parmi les livres de voyage, Rodolphe Chamonal dispose d’un Voyage… dans l’intérieur de l’Afrique, publié par François Le Vaillant en 1790 au prix de 3 800 euros. Olivier Pingel (Librairie Monsieur le Prince, Paris) détient pour sa part un Atlas universel par MM. Gilles et Didier Robert de Vaugondy de 1757, pour lequel il souhaite obtenir 20 000 euros. Banzhaf (Tübingen) dispose d’un Album de 20 photos des chutes du Niagara de l’année 1867; il en attend 19 000 euros. Flühmann de Zurich présente les Métamorphoses d’Ovide, avec les 30 eaux-fortes originales de Pablo Picasso, pour 35 000 euros dans le catalogue de la foire. Tandis que Leonard Fox de New York annonce Compositions, Couleurs, Idées par Sonia Delaunay pour 9 500 euros, Bernard J. Shapero (Londres), toujours un cran en avance, mise sur John Thomson et ses Illustrations of China and its People, comprenant 96 planches, au prix de 19 000 euros.

FOIRE INTERNATIONALE DU LIVRE ANCIEN

19-22 mai, Maison de la Mutualité, 24, rue Saint-Victor, 75005 Paris, le 19 mai 17h-21h, les 20-21-22 mai 11h-19h ; rens. 01 43 29 46 38.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°215 du 13 mai 2005, avec le titre suivant : Livres rares à la Mutualité

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque