Dimanche 22 septembre 2019

L'indicateur des ventes - septembre 2019

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 28 août 2019 - 510 mots

Surprise !  - Le 17 juin, la maison de ventes Sotheby’s a créé la surprise en annonçant son rachat par le propriétaire de SFR, BFM et Libération, le français Patrick Drahi, pour un montant de 3,7 milliards de dollars.
Selon les termes de l’accord, les actionnaires vont recevoir 57 dollars par action, soit une plus-value de 61 % par rapport au dernier cours à Wall Street le 14 juin. Cette transaction, qui ne sera scellée qu’au 4e semestre 2019, s’assortira d’une sortie de bourse. À l’instar de Christie’s, rachetée par François Pinault en 1998, les deux plus grosses maisons de ventes du monde sont désormais dirigées par un Français.
Art Précolombien
À venir -  Rassemblée pendant plus de 40 ans, la collection d’art précolombien de Manichak et Jean Aurance s’apprête à être dispersée aux enchères le 18 septembre par la maison de ventes Millon. Née de la rencontre avec le marchand Olivier Le Corneur, cette collection rassemble 90 lots (estimation autour de 550 000 euros), tous conservés en l’état, sans restauration, afin d’en préserver l’authenticité archéologique. Parmi les pièces phare, citons une sculpture aztèque en pierre volcanique, Mexique, époque impériale (1400-1520), représentant Coatlicue, déesse de la fertilité et de la terre, estimée 50 000 à 80 000 euros.
4 756 250 £
Toutânkhamon -  C’est le prix réalisé par un portrait sculpté du pharaon vendu malgré les protestations de l’Égypte le 4 juillet à Londres chez Christie’s (est. 4 à 6 millions £). Provenant de la collection allemande Resandro, l’œuvre en quartzite, datant de la période amarnienne, représente le dieu Amon sous les traits du jeune pharaon qui a accédé au trône à l’âge de 9 ans. Assurant que la tête aurait disparu du temple de Karnak dans les années 1970, l’Égypte avait demandé au Royaume-Uni, à l’Unesco et à la maison de ventes de renoncer à sa mise aux enchères. Christie’s a finalement maintenu la vente, arguant que l’œuvre avait été « largement exposée et publiée ». L’Égypte milite activement pour rapatrier des objets actuellement dans des musées européens, comme la tête de Néfertiti de Berlin ou encore la pierre de Rosette du British Museum.
27,4 M€
C’est le total cumulé de la quinzaine de ventes consacrées à l’art d’Asie qui se sont déroulées lors du printemps asiatique à Paris (5-19 juin). Un Bouddha en bronze, royaume de Dali (XII-XIIIe), a été adjugé 2,5 millions d’euros chez Delon-Hoebanx à Drouot.
Quasi-stabilité des ventes
France -  Bilan décevant pour les enchères en France au 1er semestre 2019 avec un total cumulé du produit d’adjudications des dix premières maisons de ventes françaises de 472,9 millions d’euros contre 488,1 l’an passé (-3,1 %). Il aurait pu faire des étincelles si la vente du dessin de Léonard de Vinci (Le Martyre de saint Sébastien) programmé le 19 juin chez Tajan n’avait pas été reportée au 4e trimestre et si le tableau représentant Judith et Holopherne découvert dans le grenier d’une maison toulousaine et attribué à Caravage avait fait l’objet d’une vente publique et non d’une vente de gré à gré le 25 juin, privant le public d’un prix suite à une clause de confidentialité.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°726 du 1 septembre 2019, avec le titre suivant : L'indicateur des ventes - septembre 2019

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque