Vendredi 13 décembre 2019

Ventes publiques

L’indicateur des ventes - Novembre 2019

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 29 octobre 2019 - 552 mots

Photographie -  Dans le sillage de la foire Paris Photo qui se déroule au Grand Palais du 7 au 10 novembre, de multiples vacations sont organisées à Paris aux mêmes dates – l’occasion est trop belle de profiter d’un afflux de collectionneurs dans la capitale française.

Christie’s, le 5 novembre, mise sur des photographies des XXe et XXIe siècles, avec notamment un portrait de Marilyn Monroe par Richard Avedon (est. 300 000 à 500 000 €) alors que Sotheby’s propose un autoportrait de Cindy Sherman de 1978, issu de sa célèbre série Untitled Film Stills (est. 300 000 à 500 000 €). D’autres maisons de ventes, telles que Millon, Yann Le Mouel ou encore Ader, participent aussi à ce coup de projecteur sur le 8e art.

Portrait de Mozart

À venir -  Au cours de sa traditionnelle vente baptisée « The exceptional sale », le 27 novembre, Christie’s Paris mise sur un rare portrait de Mozart à l’âge de 13 ans, attribué au maître véronais Giambettino Gignaroli. Provenant de la collection du pianiste français Alfred Cortot (1877-1962), il s’agit d’un des quatre portraits peints du vivant de Mozart encore en main privée (est. 800 000 à 1,2 M€). La scène, datable grâce à une lettre de Léopold Mozart, père de l’artiste, à sa femme (6-7 janvier 1770), représente le jeune compositeur jouant pour Pietro Lugiati, percepteur général des impôts de Venise et commanditaire du portrait.

Sam Szafran

Artiste atypique, peintre inclassable, l’artiste s’est éteint le 14 septembre 2019, laissant derrière lui plus de 2 000 œuvres, avec pour thèmes majeurs et obsessionnels : les ateliers, les escaliers et les feuillages.

4 à 6 millions D’€

Cimabue -  Découvert dans une maison de Compiègne, un panneau rarissime de Cimabue (1272-1302) sera vendu à Senlis par le groupe Actéon le 27 octobre. Figurant Le Christ moqué, l’expert de la vente Éric Turquin estime qu’il provient d’un panneau de dévotion composé de deux volets représentant huit scènes de la Passion du Christ. Deux autres sont connus à ce jour : La Flagellation du Christ (Frick Collection de New York) et Vierge à l’Enfant trônant et entourée de deux anges (National Gallery de Londres). Ignorant tout de son importance, le particulier chez qui le tableau dormait croyait avoir affaire à une icône. Cenni di Pepo, dit Cimabue, est l’une des plus grandes figures de la pré-Renaissance italienne et n’est encore jamais passé sous le feu des enchères.

Art précolombien Sensible

millon  - La vente d’art précolombien de la collection Aurance organisée par la maison de ventes Millon le 18 septembre a suscité de vives polémiques de la part de plusieurs pays d’Amérique centrale. C’est d’abord le Guatemala qui a demandé le retrait d’un relief maya volé dans les années 1960 sur le site de Piedras Negras. L’auctioneer a accédé à sa demande. Puis, le Mexique est entré en scène, demandant la suspension de la vacation. Cette fois, la maison de ventes a refusé, arguant une absence de fondements juridiques. Ce n’est pas la première fois que le Mexique revendique des pièces de son patrimoine – il s’était notamment manifesté en 2013 lors de la dispersion de la collection Barbier-Mueller chez Sotheby’s

100 %

C’est le pourcentage de lots vendus lors de la dispersion de la collection de l’antiquaire Joseph Altounian chez Artcurial les 17 et18 septembre, pour un total de 2,7 millions d’euros.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°728 du 1 novembre 2019, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes - Novembre 2019

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque