L'indicateur des ventes - Janvier 2018

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 23 mars 2016

Vraoum - Les ventes aux enchères publiques sont en hausse de 10 % en France, se réjouissait le Conseil des ventes en livrant ses chiffres début mars. Ce ne sont pourtant pas les œuvres d’art qui participent à cette poussée : le secteur arts et antiquités (823 millions d’euros) fait du surplace. Ce sont en réalité les voitures de collection, en hausse de 64 %, qui apportent de l’air frais au marché, cumulant 108 millions d’euros. Dans ce domaine, Paris est devenu une véritable place de marché, avec Rétromobile comme temps fort, et cumule environ 12 % de parts de marché mondiales, quatre fois plus que ses performances dans le domaine de l’art… (tous prix hors frais).

8,9 M €
C’est le prix atteint chez Artcurial fin février par la collection de l’ancien avocat en propriété intellectuelle Pierre Hebey, dont plusieurs lots ont été préemptés.

Ralentissement
international Dans un contexte économique maussade, les enchères de fine art ont baissé de plus de 10 % en 2015 (16,2 milliards d’euros contre 14,5 l’an passé). Pour la première fois depuis cinq ans, en 2015, les États-Unis sont repassés devant la Chine. Les USA, en hausse de 11 %, cumulent 39 % de parts de marché. L’Empire du Milieu connaît quant à lui une baisse de 30 % et représente désormais 30 % de parts de marché. Le Royaume-Uni, en baisse également, reste sur la seconde marche du podium avec 19 % du volume d’affaires mondial des enchères de fine art. De son côté, la France conserve bon gré mal gré ses 4 % de parts de marché. (Chiffres issus du rapport Artprice 2015).

Belles feuilles
À venir La semaine du dessin continue de prendre de l’ampleur du côté des maisons de ventes. Christie’s organise deux vacations. L’une consacrée aux œuvres modernes sur papier (le 31 mars) est dominée par L’Allégorie de l’âme de Dalí (1951) et une aquarelle de Chagall. La seconde, centrée sur le dessin ancien
(le 1er avril), est menée par La Fée aux griffons de Gustave Moreau. À Drouot, Leclere et Ader présentent également leurs feuilles les 31 mars et 1er avril.

15,3 M €
auguste rodin L’année 2016 a commencé en fanfare pour Rodin. Le 3 février, son Iris, messagère des dieux était cédée 15,3 millions d’euros chez Sotheby’s à Londres, établissant un nouveau record pour l’artiste. L’œuvre avait été fondue du vivant de l’artiste par Alexis Rudier, et avait figuré dans la collection de Sylvester Stallone, qui l’avait acquise auprès de la Galerie Wildenstein. Le 16 février, un Baiser de taille moyenne (fonte 1927) et L’Éternel Printemps (fonte 1935-1945) ont été vendus respectivement 2,2 millions d’euros et 693 000 euros à un collectionneur américain par Binoche et Giquello. Des prix qui s’expliquent par la qualité des fontes et par leur provenance, celle de la collection du marchand Jean de Ruaz.

Recordmen
En 2015, les artistes ayant cumulé les plus hautes sommes aux enchères sont tous des hommes, blancs, occidentaux, plus aucun Chinois. Le top 10 totalise près de 20 % du marché mondial des enchères d’art. (Chiffres issus du rapport Artprice 2015).

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°689 du 1 avril 2016, avec le titre suivant : L'indicateur des ventes - Janvier 2018

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque