Mercredi 19 décembre 2018

Marché

L’indicateur des ventes - janvier 2017

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 13 décembre 2016 - 491 mots

ANTI-DÉCLIN - Comment lutter contre le déclin de la place de Paris ? Tel était l’objet du rapport parlementaire sur
le marché de l’art présenté le 30 novembre dernier.

Attendues, les 28 propositions, bien documentées, ont pourtant déçu : plusieurs peu innovantes, d’autres manquant de technicité, d’autres encore irréalistes. On y retrouve pêle-mêle l’adaptation de la formation des commissaires priseurs, l’incitation au regroupement interprofessionnel de ces acteurs, l’extension de dispositifs fiscaux favorables à l’achat d’œuvres d’artistes vivants, l’encouragement de la financiarisation du marché de l’art ou la création de clusters d’art contemporain.

Bande dessinée
À venir Sotheby’s a cette année choisi le mois de janvier (le 21) pour présenter sa vente de BD, après une précédente session en demi-teinte. Au sein des 72 lots, figure en bonne place la BD franco-belge historique : une planche d’Uderzo du Devin ou une couverture d’un album à colorier de Tintin. Le volet américain, spécificité de la maison, comprend un strip de Charles Schulz ou une planche du Fritz the Cat de Robert Crumb. La création plus contemporaine est représentée par Enki Bilal (avec la toute première case de Partie de chasse), Nicolas de Crécy ou Philippe Druillet.

Émile Gallé

Très appréciés au Japon, les vases de Gallé ont connu la gloire jusqu’aux années 1990. Après une traversée du désert, ces fleurons de l’Art nouveau reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène.

Le Gray
C’est le prix atteint en novembre chez Binoche et Giquello par un ensemble de 18 vues de Paris par Gustave Le Gray. De grand format, ces épreuves albuminées ont été réalisées en 1859, peu de temps avant la faillite et le départ en exil du photographe en Égypte. On y voit la ville déserte à l’aube, alors qu’elle a débuté sa métamorphose sous l’effet des travaux haussmanniens. Cet ensemble était déjà passé en vente en février dernier, sans être identifié. Il avait alors été acheté pour près de 80 000 euros, avant d’être formellement attribué à Le Gray. Alors que l’issue aurait pu être l’annulation de la vente, il a plutôt été décidé de remettre les lots en vente, avec un partage des bénéfices entre les parties.   

50%
C’est la part du volume d’affaires sur le seul nom d’Hergé, au sein des ventes de BD du mois de novembre, organisées chez Christie’s, chez Artcurial et, pour la première fois, chez Fauve.

Un effet Trump ?

Résultats - Les premières grandes ventes new-yorkaises de l’ère Trump, organisées mi-novembre, étaient attendues. L’élection de l’homme d’affaires n’a pourtant pas eu grande incidence. Chez Sotheby’s et Christie’s, les volumes de ventes sont en forte baisse, de 30 à 50 % par rapport à l’an passé, à la fois pour l’art contemporain et le volet impressionniste et moderne. En cause, un nombre de lots bien moindre que l’an passé et la réduction d’œuvres multimillionnaires. La demande était pourtant au rendez-vous, comme en témoignent les bons taux de ventes, et la clientèle encore plus internationale qu’à l’accoutumée.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°697 du 1 janvier 2017, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes - janvier 2017

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque