Lundi 10 décembre 2018

Marché

L’indicateur des ventes - décembre 2016

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 21 novembre 2016 - 509 mots

Artcurial, Art Valorem, Kamel Mennour, Christie’s... ces maisons de ventes qui multiplient les événements caritatifs.

PRO BONO - En septembre, Artcurial menait la vente « La part des anges », au profit de la Fondation des Apprentis d’Auteuil, tandis qu’Art Valorem dédiait « Les femmes donnent aux femmes » à la recherche sur le cancer du sein. En octobre, Kamel Mennour et Christie’s organisaient « Heroes », au profit de l’institut Imagine de recherche sur les maladies génétiques. Les maisons de ventes, très sollicitées sur le sujet, multiplient aujourd’hui les événements caritatifs. Bien souvent organisées hors de leurs murs, ces vacations leur permettent de donner une image favorable, de démontrer leur savoir-faire et de rencontrer de nouveaux acheteurs.

La collection Meunier - À venir Les 15 et 16 décembre, Christie’s et Millon s’unissent pour vendre la collection d’arts premiers de Madeleine Meunier. Décédée en 2009, elle avait été mariée avec Aristide Courtois puis Charles Ratton, tous deux des personnages clés dans la découverte de ce domaine. Quatre-vingts objets d’art africain et océanien et une soixantaine de lots d’archéologie sont dispersés. Au sein de cet ensemble, un Fang soclé par Inagaki (est. 300 000-500 000 euros) ou un appui-tête Luba Shankadi (est. 500 000-800 000 euros).

Bernard Buffet - Très prolixe, le peintre a connu son heure de gloire dans les années 1990. Après deux décennies moins fastes, sa cote remonte aujourd’hui. À noter, de beaux résultats en Asie et des enchères de nouveaux acheteurs.

986 500 euros - C’est le nouveau record en ventes publiques de Daniel Buren, établi chez Christie’s le 22 octobre, lors de la vente d’une partie de la collection de Claude Berri. Ce prix a été atteint par son grand format Peinture aux formes variables, des rayures vertes et blanc crème sur toile de coton. L’œuvre, influencée par Matisse, date de ses recherches dans ses années de jeunesse (1966). Achetée directement par le cinéaste auprès de l’artiste, l’œuvre était restée dans la collection du cinéaste pendant vingt-six ans. Ce record intervient alors que l’artiste est mis à l’honneur à Paris, à la Galerie Aveline, dont il a métamorphosé la façade, et à la Fondation Vuitton sur laquelle il a posé ses couleurs.

1,5 milliard - Le produit des ventes d’art contemporain se monte à 1,5 milliard de dollars de juin 2015 à juin 2016, contre 2 milliards l’exercice précédent, soit une baisse de près de 30 % (rapport Artprice sur l’art contemporain).

Phénomène - L’enfant deviendra-t-il bientôt une cible pour les maisons de ventes ? Du 30 novembre au 14 décembre, Sotheby’s organise une vente en ligne d’œuvres signées des icônes de l’illustration pour enfants : Beatrix Potter, Dr. Seuss ou Gustave Doré. Le 12 novembre, Artcurial organisait pour la première fois une matinée qui leur était réservée autour de la vente « Maîtres anciens et du XIXe ». À Drouot, des ateliers spécifiques ont été lancés depuis quelques saisons. Ces propositions interviennent alors que les maisons multiplient les événements pour attirer un nouveau public dans leurs murs. Et qui sait, fidéliser, dès le plus jeune âge ?

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°696 du 1 décembre 2016, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes - décembre 2016

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque