Samedi 24 février 2018

Les Temps Forts, d’Osias Beert à Picasso

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 18 février 2008

Organisée par la Compagnie des commissaires-priseurs de Paris dans les salons de Drouot-Montaigne, la prochaine édition des Temps Forts aura lieu du 22 au 28 mai. Les visiteurs pourront y découvrir les œuvres les plus importantes des futures ventes aux enchères parisiennes de la fin du mois de mai et des mois de juin et juillet.

PARIS - À l’image de Vénus et l’Amour voleur de miel de Lucas Cranach ou d’une commode signée Jean-François Leleu, adjugés respectivement 18,7 millions et 22 millions de francs à la fin de l’an 2000, les œuvres exposées aux Temps Forts enregistrent chaque année des enchères records lors des grandes ventes de la saison. Parmi les plus belles œuvres présentées à Drouot-Montaigne figurent une Nature morte aux plats remplis de gâteaux et de confiserie, au plat de châtaignes, aux pièces de verrerie et à la miche de pain sur cuivre (3-4 millions francs, PIASA, Drouot-Richelieu, 15 juin) d’Osias Beert (1570-1623), une Allégorie du mariage de Napoléon Ier et de Marie-Louise d’Autriche (800-000-1 million francs, Laurin, Guilloux, Buffetaud, Drouot-Richelieu, 25 juin), réalisée au crayon noir et blanc sur papier gris bleuté et signé Pierre-Paul Prud’Hon (1758-1823) et un Cavalier arabe traversant un gué (12-15 millions francs, Gros, Delettrez, Drouot-Richelieu, 18 et 19 juin), huile sur toile peinte par Delacroix vers 1850. Du côté des œuvres modernes, les collectionneurs pourront apprécier Marseille, le port, 1934, huile de Paul Signac (3-4 millions, Briest, hôtel Dassault, 22 juin) et une marine de Claude Monet intitulée Mer agitée à Pourville, 1882 (4,5-6,5 millions francs, Briest, hôtel Dassault, 22 juin). À noter également : le Portrait de Joaquim Biosca (4-6 millions), conçu au fusain et à la gouache bleue par Picasso en 1900. Inédit jusqu’à ce jour, ce dessin sera mis en vente par l’étude de Ricqlès le 30 mai prochain, à Drouot-Richelieu. La commode galbée en placage de bois de violette et de bois de rose ornée de bronzes ciselés dorés de Joubert, ébéniste du roi, portant les marques du garde-meuble de la Couronne et de l’inventaire du château de Fontainebleau (6-8 millions francs, PIASA, Drouot-Richelieu, 27 juin) est le lot vedette du mobilier classique, qui comprend aussi d’importants objets d’art tel un bol à punch en argent accompagné de son repose-verre, sa louche et sa doublure en argent de Fabergé à Saint-Pétersbourg (600-800 000 francs, Poulain-Le Fur, hôtel des ventes du Palais, 31 mai). Avec des ouvrages, comme un manuscrit enluminé sur papier du XVe siècle (2,5-3 millions francs, Aguttes, hôtel des ventes de Neuilly, 10 octobre) ou un manuscrit enluminé sur peau de vélin de l’ouest de la France orné de onze peintures, datant de 1470 (1,5-2 millions francs, Laurin, Guilloux, Buffetaud, Drouot-Richelieu, 28 juin), les livres seront bien représentés, tout comme la photographie – en témoignent les tirages de Gustave Le Gray – et la sculpture, avec des créations signées Bugatti (Deux éléphants, l’un derrière l’autre, bronze à patine brune, 1,4-1,6 millions francs, Ricqlès, Drouot-Richelieu, 30 mai) ou Degas (Cheval en marche, bronze, 700-800 francs, Ferri, Drouot-Richelieu, juin). Comme chaque année, c’est une voiture de collection – une Delahaye 135 MS cabriolet Guilloré 1948 (600-800 000 francs, Poulain-Le Fur, hôtel des ventes du Palais, 19 juin) – qui ouvrira l’exposition.

- TEMPS FORTS À DROUOT-MONTAIGNE, du 22 au 28 mai, 15 avenue Montaigne, 75008 Paris, tél. 01 48 00 20 80, tlj 11h-18h, de 11h-16h le lundi.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°127 du 11 mai 2001, avec le titre suivant : Les Temps Forts, d’Osias Beert à Picasso

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque