Dimanche 25 juillet 2021

Les rébus visuels de Jan Voss

Par Henri-François Debailleux · Le Journal des Arts

Le 19 janvier 2016 - 198 mots

PARIS - Avec la parution en juin dernier aux éditions Hazan d’une importante monographie (dirigée par Anne Tronche, récemment décédée) et trois expositions présentées dans la foulée, à La Rochelle, Royan, Saint-Malo, Jan Voss a eu une activité estivale chargée (lire le Portrait publié dans le JdA no 439, 3 juil. 2015).

En revanche, il n’avait bénéficié d’aucune exposition personnelle à Paris depuis… 2008, à la Galerie Lelong. On retrouve donc l’artiste (né en 1936 à Hambourg et installé à Paris depuis 1960) avec une vingtaine d’œuvres récentes ; datées de 2014 et 2015, leurs prix vont de 5 000 à 80 000 euros. Elles témoignent de la magnifique maîtrise dont fait preuve Jan Voss, qui domine sa palette et en fait ce qu’il veut, comme on le dit d’un musicien pour son instrument. Chez lui, cela grouille de partout. Qu’il peigne sur toile, exécute des collages ou des reliefs à l’aide de matériaux divers, l’artiste jongle avec les lignes, les signes, les aplats de couleurs (plus marquées qu’auparavant). Il les superpose et les juxtapose pour entremêler des petites saynètes dans un rébus visuel et un labyrinthe formel d’une grande fraîcheur, d’une apparente simplicité et d’une belle liberté.

« Jan Voss. À suivre… »

Galerie Lelong, 13, rue de Téhéran, 75008 Paris, tél. 01 45 63 13 19, www.galerie-lelong.com. Jusqu’au 30 janvier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°449 du 22 janvier 2016, avec le titre suivant : Les rébus visuels de Jan Voss

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque