Mercredi 21 février 2018

Passion collection

Les meubles de Maîtrise

Le Journal des Arts

Le 22 octobre 2007

Des meubles miniatures apparaissent souvent au hasard des ventes, considérés à tort comme des jouets d’enfant. Les connaisseurs savent qu’il s’agit en réalité de véritables « chefs-d’œuvre » présentés par les candidats qui voulaient passer maîtres après six ans d’apprentissage et quelques années de compagnonnage. Ces « meubles de maîtrise » sont des répliques, dans les moindres détails, de commodes, secrétaires, cabinets, armoires et autres meubles, ramenés aux proportions d’environ 1/6e. Les examinateurs de la Jurande des menuisiers et ébénistes se montraient très exigeants pour le choix des bois, les techniques d’assemblage et la perfection d’exécution.
Une vente organisée à Cannes le 18 avril par Besch Cannes Auction proposait une collection de plus de 200 meubles de maîtrise, minutieusement décrits au catalogue par l’expert Laurent-Guirec Armangaud. Tous les grands styles français étaient représentés, de Louis XIV à Napoléon III, avec indication de l’époque de fabrication (sinon les meubles décrits portaient la mention « de style »).
Voici quelques prix d’adjudication significatifs (donnés sans les frais de vente de 17,94 % comptés à l’acheteur) :
4 900 euros : commode en ronce de noyer d’époque Empire.
3 400 euros : table de salon en marqueterie d’époque XVIIIe.
3 000 euros : bureau de pente en placage de palissandre et bois de violette, époque Louis XV.
3 000 euros : commode en placage de bois de rose à dessus de marbre, estampillée F. C. Franck avec poinçon de Jurande (J.M.E.).
2 600 euros : commode en placage de noyer, époque Louis XV, dans le goût de P. Hache à Grenoble.
2 500 euros : armoire vitrine en placage de satiné, corniche en chapeau de gendarme, époque Napoléon III.
1 500 euros : commode en marqueterie de cubes, époque transition Louis XV-Louis XVI.
Ces résultats, souvent au-dessus des prix d’estimation, montrent que les meubles de maîtrise, toujours très recherchés des collectionneurs, gardent la cote. Une autre vente de meubles de maîtrise est programmée par Besch Cannes Auction pour le 18 juillet (Me Armangaud, expert).

À voir : Musée du mobilier miniature

750 petits meubles à découvrir à l’Orangerie du château de Vendeuvre (14170), tél. 02 31 40 93 83.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°192 du 30 avril 2004, avec le titre suivant : Les meubles de Maîtrise

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque