Dimanche 21 octobre 2018

Les joyaux de Christie’s et Sotheby’s

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 26 mai 2000 - 201 mots

Les deux auctioneers ont organisé leurs grandes ventes de bijoux à Genève, les 15 et 16 mai. Chez Christie’s, deux colliers de perles fines noires, signés Cartier et Janesich, ont atteint le prix record d’1,7 million de francs suisses (7,3 millions de francs français).

Ce type de bijou, composé de 60 et 70 perles, est aujourd’hui extrêmement rare et ne s’était pas vu sur le marché depuis 1997. Au total, 219 lots ont été vendus pour plus de 44 millions de francs suisses (184 millions de francs) et, si l’on prend en compte également les 348 lots vendus le 15 mai, Christie’s réalise une augmentation de 35 % de son chiffre d’affaires par rapport aux ventes de printemps de l’année dernière. De son côté, Sotheby’s proposait au feu des enchères la prestigieuse collection de bijoux de Marie Vergotti (aujourd’hui décédée), qui a obtenu un total de 15,7 millions de francs suisses (65,6 millions de francs français), soit plus du double de son estimation. La quasi-totalité des 130 lots a trouvé preneur et certaines pièces ont même dépassé quatre fois leur évaluation. Le lot phare, un collier en diamants et dix-huit saphirs signé Gérard, s’est vendu à 1,76 million de francs suisses.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°106 du 26 mai 2000, avec le titre suivant : Les joyaux de Christie’s et Sotheby’s

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque