Mardi 11 décembre 2018

Les Ingres de Marcotte

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 mars 2010 - 133 mots

PARIS - Le 24 mars à Drouot, à Paris, quatre dessins à la mine de plomb de Jean Auguste Dominique Ingres étaient à l’honneur d’une vente de dessins anciens et XIXe siècle, orchestré par le commissaire-priseur Thierry de Maigret.

Le Portrait de Charles Marie Jean Baptiste Marcotte dit « Marcotte d’Argenteuil » (1828) s’est envolé à 790 000 euros, tandis que le Portrait de Madame Charles Marcotte d’Argenteuil, née Louise Becquet de Layens (1851), est monté à 680 600 euros. Le Portrait de Marie Marcotte enfant, épouse Alexandre Legentil (1830) a été adjugé 352 400 euros. Enfin, le Portrait de Madame Veuve Philippe Marie Simon Marcotte née Louise Antoinette Ducloz-Dufresnoy est parti à 48 600 euros. Tous étaient signés, datés et dédicacés et provenaient de la collection Charles Marcotte, ami proche de l’artiste.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°322 du 2 avril 2010, avec le titre suivant : Les Ingres de Marcotte

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque