Lundi 10 décembre 2018

Les cendres de Truman Capote

Par Aurélie Romanacce · L'ŒIL

Le 21 novembre 2016 - 130 mots

En septembre, la vente aux enchères des cendres de l’écrivain américain Truman Capote a créé le scandale.

« Avec d’autres célébrités, cela aurait été de mauvais goût, mais je suis convaincu à 100 % qu’il aurait adoré ! », se défend dans le Guardian Darren Julien, directeur de la maison de ventes Julien’s Auctions. C’est une amie de l’écrivain, Joanne Carson, décédée en 2015, qui fut la dépositaire de l’urne pendant plus de trente ans. La boîte japonaise sur laquelle est gravée la date du décès de l’auteur, le 25 août 1984, estimée à 4 000 dollars, fut adjugée 45 000 dollars. Une très bonne affaire reconnaît Darren Julien qui avait « anticipé que les prix avoisineraient les 10 000 dollars, mais pas qu’ils atteindraient les 45 000 dollars ».

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°696 du 1 décembre 2016, avec le titre suivant : Les cendres de Truman Capote

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque