Dimanche 18 février 2018

Les Brèves : Un Fragonard disparu, Des photographies d’Atget à Paris ...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 janvier 2009

Un Fragonard disparu, Saint Pierre prosterné, a été adjugé 8,9 millions de francs le 4 mars par l’étude Millon-Robert, alors qu’il figurait dans une vente sans catalogue et sans expert. Ce prix approche le record mondial enregistré le 12 décembre 1995 par Deux jeunes femmes sur un lit jouant avec un petit chien : le lever, vendu 9,075 millions de francs par Me Tajan. La veille de la vacation, l’expert Éric Turquin avait reconnu le tableau comme un Fragonard (1732-1806) pouvant être daté des années 1768-1770, la meilleure période de l’artiste. Selon lui, ce Saint Pierre prosterné avait figuré dans la vente Verrier de novembre 1776 et était depuis considéré comme perdu.

Trois œuvres de Pierre-Paul Prudhon (1758-1823) seront dispersées le 30 mars à Drouot-Richelieu par le groupe Piasa, dans un ensemble de dessins et tableaux anciens. La plus importante est une étude au crayon noir et blanc sur papier bleuté, Torse d’homme, estimée 250 000 francs. Le second dessin, toujours sur papier bleuté, représente une des Parques, Clotho la Fileuse. La troisième a pour sujet L’Innocence et l’Amour. Parmi les autres œuvres dignes d’intérêt, figurent une grande aquarelle d’Hubert Robert, La Balançoire, une étude de cheval attribuée à Lelio Orsi, des œuvres de Blomaert, Both, Calandruci, Delafosse, Huet, Langendyck, Leprince, Nicole et un ensemble de dessins de l’École hollandaise du XVIIe siècle.

Des photographies d’Atget à Paris et New York. Me Antoine Godeau organise la première de ses deux ventes annuelles de photographies anciennes et modernes, le 14 mars à Drouot Richelieu. La vente comprend notamment un ensemble de portraits dus à Charles Malville ; une série de nus féminins de Robert Demachy et Laure Albin-Guillot, ainsi qu’un nu masculin attribué à Gaudenzio Marconi ; un ensemble de plaques de verre format 9 x 12 de photographies spirites des années 1900 ; deux tirages d’Eugène Atget sur les petits métiers de Paris vers 1920 ; un tirage albuminé représentant le trois mâts Le Saïd dans le port de Sète signé Gustave Le Gray, et un dessin de Daguerre figurant un oratoire surplombant une rivière. Christie’s prendra le relais le 8 avril à New York. Au programme, une série de 13 photographies d’Eugène Atget – des vues de Paris : Rue Mouffetard, Cabaret de la Croix d’Or –, une œuvre de Laszlo Moholy-Nagy, des travaux de Pierre Dubreuil (Élephantaisie, Jour de lavage, Un geste), des photographies d’Edward S. Curtis qui s’est intéressé à la vie des tribus indiennes...

Des tableaux de maîtres anciens seront mis en vente à Anvers le 30 mars. Ils appartenaient à une collection rassemblée par les Jésuites du collège anversois Onze-Lieve-Vrouw. Parmi les tableaux les plus prestigieux figurent un Caïn et Abel de Frans Floris, une Dernière Cène de Pieter Pietersz, l’Adoration des Mages de Hendrick Van Baelen, la Tentation du Christ de David Teniers I et une Adoration de la Vierge attribuée à Cornélis Schut. La collection sera exposée avant la vacation dans les salons de l’Hôtel des ventes Bernaerts, du 21 au 29 mars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°56 du 13 mars 1998, avec le titre suivant : Les Brèves : Un Fragonard disparu, Des photographies d’Atget à Paris ...

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque