Dimanche 18 février 2018

Les Brèves : Otto Fried, Carnets d'expert, Tobias Meyer...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 novembre 2009

Otto Fried et le cercle. La galerie Brame & Lorenceau présente pour la première fois depuis 1969 des œuvres d’Otto Fried. L’exposition réunit une vingtaine de sculptures récentes de l’artiste, qui a réalisé un grand nombre de commandes pour les Amis du Musée national d’art moderne. Âgé aujourd’hui de soixante-quinze ans, Fried a introduit, vers 1973-1974, le cercle dans sa peinture, motif d’abord plat, rigoureusement géométrique, évoluant ensuite vers le tridimensionnel. Il a réalisé, en 1985, ses premiers collages qui, de papier kraft en carton et paille, ont donné naissance au relief. Une commande pour un espace en plein air marque véritablement son passage dans le monde de la sculpture.
Galerie Brame & Lorenceau, 68 boulevard Malesherbes, 75008 Paris, tél. 01 45 22 16 89, 6 février-8 mars.

Carnets d’expert : pour le plaisir. Cette nouvelle collection éditée par Actes Sud et Duncan, dirigée par Robert Capia, est inaugurée avec quatre ouvrages sur les affiches d’évasion, le cirque, les phonographes et les poupées. De petit format, à la main en quelque sorte, avec une jaquette souple au papier caressant, ces petits livres sont presque des objets. Chacun, après une introduction succincte mais documentée, présente et décrit une cinquantaine d’objets de haute qualité – souvent inédits – qui donnent un panorama des productions concernées. Des livres à collectionner, mais que leur prix permet aussi de mettre entre toutes les mains.
Carnets d’expert, coédition Actes Sud-Duncan, dirigée par Robert Capia, 63 p., 49 F.

Tobias Meyer est promu du poste de responsable pour l’Art contemporain de Sotheby’s Londres à la double fonction de directeur général de ce secteur et de responsable du département de New York. Il remplace Robert Monk qui n’a pas réussi à améliorer la situation des ventes après le départ d’Anthony Grant pour la galerie PaceWildenstein. Ces douze derniers mois, les ventes d’art contemporain à New York ont été inférieures à celles de Sotheby’s et Christie’s à Londres, qui sont traditionnellement des marchés moins importants. Elena Geuna remplace Tobias Meyer à Londres.

Antiquorum annonce la nomination de Thierry Stetten en qualité de consultant pour l’Europe de son département joaillerie. En conséquence, le bureau parisien de la maison de vente suisse est transféré dans les locaux de Thierry Stetten, au 418 rue Saint-Honoré, 75008 Paris. Antiquorum a par ailleurs décidé de s’aligner sur les taux de commission acheteur déjà en vigueur dans les maisons de ventes aux enchères internationales, soit 15 % sur le prix d’adjudication jusqu’à 70 000 francs suisses (273 000 francs) et 10 % au-delà.

Les verdures du Vatican. Les deux lés de cette tenture tissée par Camille Perron en 1799 pour une commande spéciale de Charles IV d’Espagne, sur un dessin de Jean Demosthène Dugourc, ont été adjugés 640 000 francs, le 13 janvier à Drouot, par Me Antoine Ader. L’expert les avaient estimés entre 50 et 80 000 francs. Ils faisaient partie de la collection Barroux d’étoffes anciennes.

Bordeaux-Lac. Près de 300 professionnels exposeront du 31 janvier au 9 février au 23e Salon des antiquaires du Sud-Ouest, déployé sur 14 000 m2 au Parc des expositions de Bordeaux. L’accent est mis cette année sur le mobilier français du XVIIIe, mais les amateurs trouveront aussi des objets d’art, des tableaux, de l’art d’Extrême-Orient, des bijoux, de l’Art nouveau, de l’Art déco…

Chatou. Incontournable rendez-vous des amateurs de brocante, la 53e Foire nationale de printemps à la brocante et aux jambons aura lieu du 13 au 23 mars dans l’île de Chatou.

La 38e KAM. Soixante et un exposants participent à la 38e édition de la Foire suisse d’art et d’antiquités, KAM 97 International, qui se tiendra du 11 au 16 février sur 2000 m2 à Zurich. Riche en archéologie, en argenterie et en mobilier XVIIIe, la "KAM" regroupe en majorité des négociants suisses. Seules deux galeries françaises – Steinitz à Paris et Saint Martin à Strasbourg –, dix galeries allemandes, quatre britanniques et deux hollandaises viennent concurrencer les 37 participants helvétiques. Les exposants sont tous choisis parmi les membres du CINOA (Comité international des négociants d’œuvres d’art). Parallèlement, la foire expose des chefs-d’œuvre de porcelaine réunis par Martin et Roswitha Meyer Heilemann, un couple de collectionneurs zurichois. Représentatives du travail de la manufacture de Kilchberg-Schooren (Zürich) entre 1763 et 1791, ces pièces illustrent la qualité des peintures d’une des plus belles productions de porcelaines européennes de l’époque.

240 monnaies d’or seront dispersées le 17 mars à Drouot par Piasa et le Cabinet Bourgey. "Pavillon d’or" de Philippe VI, série d’écus d’or de Charles VI et Charles VII… Il s’agit d’une collection de monnaies françaises, allant de Philippe VI de Valois à Louis XVI, rassemblée par trois générations.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°33 du 1 février 1997, avec le titre suivant : Les Brèves : Otto Fried, Carnets d'expert, Tobias Meyer...

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque