Les Brèves : La 26e édition du Salon des antiquaires de Dijon, la vente d’arts du Viêt-nam et d’Extrême-Orient ...

La 26e édition du Salon des antiquaires de Dijon se tiendra du 15 au 24 mai au Parc des expositions, avec une soixantaine d’antiquaires et une quarantaine de brocanteurs venant de toute la France. Le XVIIIe siècle reste la grande spécialité du salon, qui présente aussi bien des pièces aux estampilles prestigieuses que du mobilier régional en bois. La Haute Époque et le XIXe siècle seront également bien représentés. Un large éventail d’objets d’art sera proposé : faïences, porcelaines, bijoux, argenterie, tableaux, gravures, tapis, tapisseries. Le salon s’associe à la célébration du 900e anniversaire de la fondation de l’abbaye de Cîteaux, en organisant une exposition intitulée “Patrimoine et jardins cisterciens”.

Adriano Ribolzi, antiquaire spécialisé en mobilier des XVIIe et XVIIIe siècles et en tableaux anciens, ouvrira début juillet deux nouvelles galeries à Monte-Carlo, situées à quelques pas de sa première implantation qu’il a choisi de quitter. Une surface triplée lui permettra de présenter plus largement meubles et peintures, et d’organiser des expositions à thème.
 
La vente d’arts du Viêt-nam et d’Extrême-Orient qui s’est tenue à Drouot Richelieu, le 27 avril, sous l’égide de l’étude Pescheteau-Badin, Godeau et Leroy, assistée de l’expert Jean-François Hubert, a réalisé un produit total d’environ 1,1 million de francs. Le tableau vedette de la vente, l’Oiseleuse, exécuté par Le Pho en 1938 et représentant un groupe de Vietnamiennes portant des tuniques colorées, a été adjugé 137 000 francs. Un taureau en terre cuite blanche à glaçure jaune paille, datant de l’époque Suei ou début des Tang (VIIe siècle) a été enlevé à 25 000 francs, tandis qu’un bel exemplaire d’un ouvrage d’Alexan­dre de Rhodes, Catechismus, dédicacé à l’empereur Khai-Dinh, partait à 31 000 francs.

Un bronze de César, Césarine (1984), a réalisé le prix le plus élevé – 230 000 francs – de la vente d’art contemporain organisée le 27 avril par Mes Jacques et François Tajan, à Drouot Richelieu. Une huile de Zao Wou-ki, Composition (1976), a été enlevée à 200 000 francs, et un tableau de Chu Teh-Chun est parti à 100 000 francs. Plusieurs lots ont dû être ravalés, tels Birds on white, une toile de Karel Appel qui était estimée 180 à 220 000 francs, ou Combats de coqs d’Édouard Pignon.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°60 du 9 mai 1998, avec le titre suivant : Les Brèves : La 26e édition du Salon des antiquaires de Dijon, la vente d’arts du Viêt-nam et d’Extrême-Orient ...

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque