Samedi 15 décembre 2018

Les Brèves: Akko Van Acker, La galerie Vanuxem..

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 juin 1995 - 460 mots

Après 25 ans d’activité, l’antiquaire d’origine néerlandaise Akko Van Acker fait rénover sa galerie au 3, rue de l’Université par les décorateurs Maurice Savinel et Roland de Le Bevillon, qui y ont installé des boiseries et un nouveau parquet de style scandinave, deux portes peintes italiennes néoclassiques, et créé une mezzanine. “Même si les affaires sont lentes actuellement, je veux rehausser la qualité de la galerie et montrer des objets moins nombreux mais plus choisis”, nous a indiqué Akko Van Acker.

La galerie Vanuxem, dirigée par Roland Vanuxem et ses fils Renaud et Olivier, anciennement installée 134, faubourg Saint Honoré, a rouvert au 54, rue Mazarine, dans une ancienne boutique de cheminées en marbre. La galerie continuera à soutenir des artistes tels que Hans Bouman, Daniel Estrade, Stani Nitkowski et Takayoshi Sakabé, tout en se lançant pour la première fois dans l’art tribal, africain et océanien. “Nos jeunes peintres ne correspondaient plus à l’éthique Rive droite, et la Rive gauche offre une synergie entre les différentes galeries d’art”, nous a déclaré Roland Vanuxem. “En plus, nous n’aurions pu présenter de l’art tribal faubourg Saint Honoré.” La galerie Vanuxem organise jusqu’au 17 juin un one man show de Stani Nitkowski et, du 20 juin au 22 juillet, une exposition d’art primitif.

Une rétrospective des peintures et aquarelles de Paul Huet, peintre paysagiste romantique et ami intime de Delacroix, sera présentée du 7 juin au 15 juillet à la galerie Antoine Laurentin – 65, rue Sainte-Anne – à Paris. Cette exposition donne lieu à l’édition d’un catalogue monographique, placé sous la direction d’Élisabeth Maréchaux.

Pour fêter les 20 ans de sa galerie – 3, rue du Pont Louis Philippe –, Agathe Gaillard rend “Hommage à la Beauté” jusqu’au 13 juillet. “J’ai demandé à des photographes amis de la galerie dont la réponse m’intriguait, de désigner parmi leurs photos celle qui serait un hommage à la beauté, au sentiment de la beauté.” Des amis tels que Gisèle Freund, Henri Cartier-Bresson, Édouard Boubat, Marc Riboud, Yvette Troispoux… On y verra également des photos d’André Kertesz et Hervé Guibert.

PARIS. La vente par Mes Poulain et Le Fur, les 17 et 18 mai, des 334 volumes de la bibliothèque de Jean-Pierre Guillaume a réalisé 6 725 200 francs sans les frais, contre une estimation de 5 à 5,5 millions de francs établie par l’expert Claude Blaizot. Il n’y a eu aucun rachat (ni aucun prix de réserve) pour ces livres, dont la plupart étaient reliés par Pierre-Lucien Martin. Parmi les enchères spectaculaires, citons : La Peste d’Albert Camus, volume relié en 1970, 300 000 francs (estimé 200 000 francs) ; Paroles de Jacques Prévert, avec une couverture de Brassaï, 170 000 francs (estimé 40 000 francs) ; Les Mots de Jean-Paul Sartre, 135 000 francs (estimé 60 000 francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°15 du 1 juin 1995, avec le titre suivant : Les Brèves: Akko Van Acker, La galerie Vanuxem..

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque