Vendredi 13 décembre 2019

Les bijoux de la Callas à l’encan

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 22 octobre 2004 - 109 mots

GENEVE - Sotheby’s a annoncé la vente le 17 novembre de bijoux ayant appartenu à la diva Maria Callas. Les onze parures avaient été offertes à la cantatrice d’origine grecque par son époux, l’industriel milanais Giovanni Battista Meneghini, dont elle se sépara après sa rencontre avec l’armateur grec Aristote Onassis. Parmi les colliers, bracelets et autres boucles d’oreille, une bague ornée d’un diamant de 11,7 carats devrait attiser les convoitises. Échaudés par le vol survenu à la Biennale des antiquaires cette année à Paris, les organisateurs de la vente ont redoublé de précaution pour la présentation des pièces. L’ensemble est estimé entre 800 000 et 1,2 million de francs suisses (510 000 et 770 000 euros).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°201 du 22 octobre 2004, avec le titre suivant : Les bijoux de la Callas à l’encan

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque