Samedi 24 février 2018

Les antiquaires défendent leur métier à l’Assemblée

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 février 2010

PARIS - Sept organisations professionnelles françaises représentant les antiquaires, libraires, experts et galeries d’art ont adressé le 14 janvier une lettre aux députés qui seront bientôt amenés à se prononcer sur la proposition de la loi de libéralisation des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques adoptée par le Sénat à l’automne 2009.

Les professionnels se dressent à nouveau contre la possibilité qui serait donnée aux maisons de ventes en France d’effectuer de manière habituelle des ventes de gré à gré. Ils arguent que, « contrairement à ce que l’on essaie de [leur] faire croire, la transposition de la "directive services" n’impose pas une telle libéralisation, et celle-ci, loin d’améliorer la compétitivité du marché français, risque d’en compromettre définitivement l’existence en portant atteinte aux fondations mêmes de ce marché que sont les marchands, galeristes et experts ».

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°318 du 5 février 2010, avec le titre suivant : Les antiquaires défendent leur métier à l’Assemblée

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque