Mercredi 12 décembre 2018

Le triomphe des objets d’art

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 mars 2010 - 105 mots

PARIS - Des enchères-surprise ont rythmé la vente d’objets d’art organisée par la SVV Fraysse & associés, le 24 mars à Drouot.

La plus haute enchère a été portée sur un brûle-parfum chinois du XVIIIe siècle, en néphrite blanche, sculpté de fleurs et de lingzhi, parti à 446 100 euros, dix fois sont estimation haute.
Estimé 1 000 euros, Le Triomphe de Vespasien et de Titus, un objet italien du XIXe siècle, en marbre et bronze ciselé et doré de 34 cm, comprenant deux bas-reliefs en argent ciselés rappelant la destruction de Jérusalem et le triomphe de l’empereur Titus, s’est envolé à 285 000 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°322 du 2 avril 2010, avec le titre suivant : Le triomphe des objets d’art

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque