Dimanche 18 février 2018

Le Stradivarius jouait un bis

PARIS - Estimé à 5,5 millions de francs, un violon modèle Longuet d’Antonio Stradivario est resté invendu à Évian, le 15 mai, dans une vente dirigée par Me Joël-Marie Millon, président de Drouot, les enchères n’ayant même pas dépassé 3,5 millions de francs.

Drouot avait accusé la TVA à 18,6 %, imposée sur l’instrument en tant qu’œuvre "non originale", d’être responsable de la mévente. Or ce même violon avait déjà été vendu à Paris, le 16 mars 1989, pour 1 100 000 francs, un peu plus que son estimation, à un collectionneur new-yorkais, par ce même commissaire-priseur. Restauré, l’instrument – fait à Crémone en 1694 et dénommé le "Sighicelli" – aurait ensuite été proposé sans succès à la vente à New York, chez un célèbre luthier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°5 du 1 juillet 1994, avec le titre suivant : Le Stradivarius jouait un bis

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque