Dimanche 9 décembre 2018

salon

Le Salon de Mars s’installe en Suisse

L'ŒIL

Le 1 avril 2000 - 642 mots

Le Salon de Mars créé à Paris en 1989 par Daniel Gervis, tombé en désuétude en 1996, refait surface cette année en avril et à Genève. Un échec, cette interruption ? Le marchand s’en défend : « La conjoncture, explique-t-il, n’était pas seule en cause car le risque ne justifie pas l’inaction. En fait, je ne voulais plus de l‘Espace Eiffel-Branly. Lorsque Viviane Jutheau, commissaire-priseur à Paris pendant 20 ans m’a proposé un partenariat, j’ai pris la balle au bond. » Résidente suisse, cette dernière connaît le tiers et le quart dans la cité. Le projet a pris corps rapidement : le salon se tiendra à deux pas de l’aéroport dans le site Palexpo. Luxe, calme et élégance à tous les étages. « Surtout pas d’ostentation, s’écrient les organisateurs, on a donc choisi un écrin beige et gris, tendance Art Déco. » Pourquoi Genève et pas Paris ? En France, il y a la Biennale et le Pavillon des Antiquaires, à Genève il n’y avait rien de ce type. Or, la ville est une plaque tournante au cœur de l’Europe, elle accueille sans cesse de nouveaux arrivants venus du monde entier, disposant de moyens importants. Le lieu semble propice au négoce de l’art. Le salon se veut avant tout de très haut niveau, multidisciplinaire et international. Sur le terrain, c’est presque vrai. Le contingent français est certes majoritaire suivi par une bonne vingtaine de Suisses. En prime, quelques Américains, Anglais, Allemands, Italiens et Autrichiens. La qualité est sûrement au rendez-vous si l’on en juge par les participants dont certains font la loi dans leur spécialité. Il y a Rupert Wace de Londres pour l’archéologie, le Belge Guimiot et le Français Monbrison pour les arts primitifs. Le XVIIIe est confié à Révillon d’Apreval, Féau, Burgi, Gismondi, les tableaux anciens au Franco-Belge De Jonckheere. Quant à la peinture moderne, elle rassemble toutes les tendances du XXe siècle. Il y a Barbara Polla et son avant-garde venus en voisins, Art Focus de Zürich, avec un one man show Fernand Léger, Mary Boone de New York avec l’artiste maison Ross Bleckner... Bernard Bouche expose deux œuvres d’Étienne Martin et Daniel Gervis, le photographe néerlandais Jean Ruiter. Quelques secteurs manquent à l’appel. L’Extrême-Orient pour cause d’Asian Art Fair à l’Armory de New York et l’Art Déco retenu à Paris par le Pavillon des Antiquaires et c’est là que le bât blesse. Salons et manifestations se voulant au sommet se multiplient. Trois se seront déroulés cette année dans un mouchoir de poche : la TEFAF, le Pavillon des Antiquaires à Paris et le Salon de Mars à Genève. Or les marchands n’ont pas le don d’ubiquité. Venue la première, la TEFAF a gagné ses galons, elle est aujourd’hui bien implantée, mais les deux autres, pourraient bien entrer en concurrence. Ils affichent exactement les mêmes objectifs. « Nous ne voulons pas nous opposer au Pavillon des Antiquaires, affirme pourtant Viviane Jutheau, ils sont différents, nous sommes complémentaires. » Voire, les grands professionnels ne sont pas légion et ils sont très courtisés. Participer à un salon demande du temps, du travail et des investissements importants. Or, pour rentabiliser, il faut vendre. Pour cette première année, les marchands ont été tentés par Genève. Certains, un peu réticents au début se sont décidés. « Je rends hommage à ceux qui tentent l’aventure avec nous, dit Daniel Gervis. Sans eux, rien n’aurait été possible. Ils nous ont fait confiance, je ne l’oublierai pas. » Reste aussi que la marchandise d’excellente qualité se fait rare. Difficile donc pour ces spécialistes du haut de gamme d’alimenter en quelques mois plusieurs manifestations de prestige. Les organisateurs du Salon de Mars seront jugés sur pièces. Les grands marchands choisiront en fonction de leurs intérêts et passeront de l’un à l’autre, les vases communicants en somme !

GENÈVE, Palexpo, 1er avril-9 avril, tél. 41 22 750 95 12.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°515 du 1 avril 2000, avec le titre suivant : Le Salon de Mars s’installe en Suisse

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque