Le pope art de Francis Bacon

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 23 avril 2008

Le portrait du pape (pope, en anglais), inspiré du Portrait d’Innocent X de Velásquez, est un thème récurrent chez Francis Bacon. Et l’un des plus célèbres de son œuvre.

À partir de 1949 et tout au long de sa carrière, l’artiste réalise plusieurs séries de représentations complexes et tourmentées du pape. Bacon ne voulut jamais voir le tableau original de Velásquez, conservé à Rome. En 1966, il confie à son biographe qu’il craint de le voir après toutes les variantes qu’il a pu en faire. Il ne le connaissait que par des reproductions, dont une était punaisée sur le mur de son atelier. Cette image pourrait être une évocation de son père ou une façon de l’exorciser.
Sans titre (Pope), peint vers 1957-1959, estimé 2 à 3 millions d’euros, sera le tableau vedette de la vente d’art contemporain à Paris chez Sotheby’s. Il se rattache aux premières séries des années 1950, dans lesquelles Bacon isole son personnage sur des fonds sombres, du bleu foncé au noir. Il appartient aussi aux rares peintures de la période de Tanger.
Bacon séjourne dans cette ville pour la première fois en 1956 et y retourne à plusieurs reprises jusqu’en 1959. Beaucoup d’œuvres de cette période sont détruites, reniées par le peintre lui-même. Celle-ci appartient à un ensemble de tableaux rescapés de cette destruction volontaire avant que Bacon ne quitte Tanger en juillet 1959. Ils ont été récemment réhabilités par le Comité Francis Bacon.

Voir

« Art contemporain », vente le 26 mai à Paris, Sotheby’s, 76, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris VIIIe, tel. 01 53 05 53 05, www.sothebys.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°602 du 1 mai 2008, avec le titre suivant : Le pope art de Francis Bacon

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque