Lundi 16 décembre 2019

COURRIER

Le Musée de Montmartre et interMusées Paris

Le Journal des Arts

Le 29 mars 2018 - 399 mots

L’article paru en page 7 du Journal des Arts du 5 janvier 2018, sous la signature de Monsieur Alexis Fournol et le titre « Le Musée de Montmartre perd son bras de fer contre interMusées » fait une présentation que nous considérons comme inexacte et préjudiciable au Musée de Montmartre de la décision de l’Autorité de la concurrence en date du 29 novembre 2017.


L’EURL Saint-Jean Saint-Vincent, gestionnaire du musée, et l’Association pour le Rayonnement du Musée de Montmartre ont saisi l’Autorité de la concurrence des pratiques mises en œuvre par l’association interMusées dans le secteur de la gestion de musées et des monuments. L’Autorité de la concurrence a rendu une décision motivée pour justifier de la compétence du ministre de l’Economie considérant que « les pratiques dénoncées, telles qu’elles apparaissent en l’état du dossier, peuvent donc être traitées directement par le ministre de l’Economie en application de la compétence qui lui est conférée par l’article L. 464-9 du code de commerce ». Il s’agit là d’une des premières applications des dispositions nouvelles de la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 dite « loi Macron », qui dispose que l’Autorité de la concurrence peut aussi « rejeter la saisine par décision motivée, lorsque les faits évoqués peuvent être traités par le ministre chargé de l’économie en application de l’article L 464-9 ».

Le Musée de Montmartre n’a ni gagné ni perdu comme le laisse faussement accroire le titre de l’article. De plus, l’appréciation de l’Autorité de la concurrence sur le caractère probant ou non des éléments apportés par le Musée de Montmartre ne préjuge aucunement de l’issue de l’instruction en cours, diligentée par la DGCCRF.

Enfin, et pour information, l’Association pour le rayonnement du Musée de Montmartre n’a pas été créée pour contourner la difficulté d’adhésion au Paris Museum Pass, mais existe depuis 2014 et a pour objet de concourir aux missions de service public et d’intérêt général du Musée de Montmartre. Elle participe pleinement au financement des activités du musée, à l’acquisition d’œuvres d’art, à l’enrichissement comme à la valorisation des collections.

Indépendamment de la procédure en cours, le Musée de Montmartre maintient sa demande d’adhésion à interMusées. Des centaines de milliers de touristes achètent chaque année le Paris Museum Pass qui leur offre un accès gratuit aux monuments et musées de Paris. Le Musée de Montmartre, situé à quelques mètres du Sacré-Cœur, à la fois site historique et musée de France, mérite pleinement de leur être proposé.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°498 du 30 mars 2018, avec le titre suivant : Le Musée de Montmartre et interMusées Paris

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque