Samedi 7 décembre 2019

Mécénat

Le Manège de Chaillot se mobilise

Par Martine Robert · L'ŒIL

Le 22 mai 2018 - 311 mots

Art Contemporain -  Freddy Tsimba est un sculpteur originaire de la République démocratique du Congo qui assemble des matériaux de récupération, tels que douilles de cartouches, clefs, couverts, pour dénoncer les tragédies engendrées par la guerre.

Le Théâtre national de la danse, Chaillot, l’a choisi pour réaliser une œuvre monumentale dans le cadre des commémorations des 70 ans de la signature de la Déclaration universelle des droits de l’homme le 10 décembre 2018. L’institution qui fait face à la tour Eiffel avait été le décor de cet acte politique majeur. Le fonds de dotation du théâtre, qui a pour vocation d’accompagner les missions de création et de production de Chaillot, financera la sculpture. Baptisé « Le Manège de Chaillot », il a été constitué par huit entreprises engagées, lesquelles prévoient d’apporter chacune 100 000 euros annuels sur trois ans en mécénat : SNCF Réseau, Alvarez & Marsal, Amundi, Ayming, Dentsu Aegis Network, Orange, TILDER et Groupama. Ce sont ces sociétés qui ont souhaité faire un don emblématique à l’institution à l’occasion de ces commémorations, portant leur choix sur une œuvre allégorique pérenne sur le thème des droits de l’homme. La maquette a déjà été réalisée par l’artiste qui va commencer son travail dans son atelier de Kinshasa. Intitulée Porteuse des vies, la sculpture représente une femme sans tête, dont le corps est constitué de douilles, et tenant un livre à la main composé de trois cents clés. Haute de plus de trois mètres, elle devrait arriver à la fin de l’été à Chaillot pour être assemblée puis installée sur le palier intermédiaire de l’escalier monumental au droit du Billotey, avant d’être enfin inaugurée le 6 décembre. Pour l’historien d’art Farid Abdelouahab, « Chaillot renoue ainsi avec une tradition perdue depuis 1937 : collectionner des œuvres contemporaines pour les offrir à son public. » Freddy Tsimba rejoint ainsi Édouard Vuillard, Maurice Denis, Pierre Bonnard et Naoum Aronson.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°713 du 1 juin 2018, avec le titre suivant : Le Manège de Chaillot se mobilise

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque