Exposition

Le Louvre des Antiquaires se prête au jeu

Le Journal des Arts

Le 1 avril 1994

PARIS - "Pour la beauté du jeu", une exposition consacrée aux jeux de société et de salon, où figurent des cartes à jouer, des toupies, des marionnettes et des tables à trictrac, se tient au Louvre des Antiquaires jusqu’au 30 juillet.

L’exposition qui est présentée dans la salle du premier étage de l’immeuble de la place du Palais Royal compte plus de quatre cents pièces du XVIIIe siècle à l’Art Déco, dont la moitié appartient à une vingtaine de marchands du Louvre des Antiquaires, les autres objets ayant été prêtés par des collectionneurs.

"Les affaires ont été très, très mauvaises au début de 1993, mais depuis le mois d’octobre il y a eu beaucoup plus de ventes", nous a confié le directeur général du Louvre des Antiquaires, Yves Defline. "Les marchands intelligents ont accepté des pertes sur des objets qu’ils avaient acheté trop chers, de tasser leurs marges pour avoir une rotation, qui est d’autant plus nécessaire que beaucoup de nos clients reviennent régulièrement".

Pour aider à faire passer la crise et éviter des fermetures, le Louvre des Antiquaires a fait quelques réductions de loyer (ceux-ci s’échelonnent entre 3 000 et 10 000 francs le mètre carré annuel, selon l’emplacement). Les organisateurs sont également en train d’éditer une brochure d’information destinée à des marchands et décorateurs, et cherchent à faire venir quelques grands antiquaires de Londres et Milan.
L’exposition "Pour la beauté du jeu" est ouverte de 11h à 19h et fermée le lundi.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°2 du 1 avril 1994, avec le titre suivant : Le Louvre des Antiquaires se prête au jeu

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque