Mercredi 27 janvier 2021

Le grand goût français

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 12 novembre 2008 - 214 mots

La collection privée d’un industriel français, comprenant une cinquantaine de pièces d’exception illustrant le goût français des XVIIe et XVIIIe siècles, sera mise en vente le 21 novembre à Drouot par la société Néret-Minet & Tessier.

PARIS - Estimé 300 000 euros, un exceptionnel bureau de pente (vers 1750), estampillé Migeon, marqueté toutes faces à décor de cubes en bois de placage de rose et satiné, tient le haut de l’affiche. Reproduit dans de nombreux ouvrages de référence sur le mobilier français du XVIIIe, il a été commandé au célèbre ébéniste Migeon IV par le président de Bandeville pour la bibliothèque de son hôtel particulier sis quai Malaquais (Paris-6e). Notons aussi un grand cabinet du XVIIe attribué à Pierre Gole (est. 150 000 euros), en marqueterie de fleurs, à piétement constitué de caryatides en bois sculpté redoré ; Scène de chasse dans la forêt de Meudon, huile sur toile de Jean-Léon Gérome, dédicacée à son ami le financier Bamberger (est. 400 000 euros), et une paire de « candélabres aux enfants chasseurs » de la fin XVIIIe (est. 80 000 euros). Ces flambeaux furent commandés par Paul Ier, devenu empereur de Russie en 1796, et livrés le 13 août 1798 pour l’ameublement du château Saint-Michel de Saint-Pétersbourg.

Rens. 01 44 51 05 90, www.neret-tessier.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°291 du 14 novembre 2008, avec le titre suivant : Le grand goût français

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque