Vendredi 14 décembre 2018

Le fer en fête

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mars 2010 - 137 mots

PARIS - La prestigieuse collection de ferronnerie ancienne de Michel Rullier a remporté un vif succès, le 10 mars à Drouot sous le marteau de Vincent Fraysse. 97 % des 409 lots ont trouvé preneurs pour 1,3 million d’euros, quasiment le double des estimations. Un coffre allemand du XVIIIe siècle, en fer forgé et sculpté, a décroché la plus belle enchère de 57 550 euros.

Une rare arbalète miniature italienne du XVIIe siècle, dite « balestrin », en fer forgé et gravé de rinceaux fleuris, estimée 10 000 euros, est montée à 43 800 euros. Le Musée Le Secq-des-Tournelles, à Rouen, qui possède la plus importante collection publique au monde d’objets de ferronnerie, a préempté quatre lots, dont une clef dite « des Doges du XVIe siècle », en fer forgé damasquiné d’argent, pour 23 770 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°321 du 19 mars 2010, avec le titre suivant : Le fer en fête

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque