Le collectionneur et le relieur

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 21 mai 2008

La maison Alde disperse une partie de la bibliothèque de Gaston Gradis, réunissant des livres illustrés reliés par Henri Creuzevault.

PARIS - L’homme d’affaires Gaston Gradis (1889-1968) était un amateur de livres de la période 1900-1930 et illustrés par les principaux artistes du moment, à l’exemple de Maurice Denis, Edgar Degas ou encore François-Louis Schmied. Comme il appréciait les exemplaires uniques, il réunit un certain nombre d’ouvrages comportant des dessins originaux. Gradis fit appel au jeune relieur Henri Creuzevault pour les décors de ses livres et lui resta fidèle tout au long de sa collection, fait rare pour un bibliophile. Si bien que l’on peut suivre, à travers cette bibliothèque, toutes les phases de la création de Creuzevault, depuis sa période classique jusqu’à son invention en 1952 de la mosaïque non sertie, permettant un décor libre, plus léger et plus vif.
Divisée au cours du temps, c’est une collection fragmentaire de
65 livres qui est offerte aux enchères le 3 juin, Salle Rossini (située face à Drouot), par la maison de ventes Alde, spécialisée dans les livres et autographes, assistée du libraire Dominique Courvoisier, expert de la Bibliothèque nationale de France.
Summum de la carrière de Creuzevault, la technique révolutionnaire de la mosaïque non sertie sera utilisée pour la reliure du Bestiaire (1911) de Guillaume Apollinaire, estimé 60 000 à 80 000 euros. « Cet exemplaire, l’un des 29 sur japon, porte un envoi d’Apollinaire (un poème autographe inédit) à son ami du lycée de Nice, Jean Sève, et futur collaborateur de la revue fondée par le poète, Le Festin d’Esope. Un second envoi, de Raoul Dufy, l’illustrateur, à Henri Creuzevault, boucle la boucle, commente l’expert. La magistrale reliure de Creuzevault en fait un exemplaire hautement désirable. » Notons l’intérêt de Gradis pour les illustrations de Schmied, notamment avec Kim (1930) de Rudyard Kipling, estimé 100 000 euros. Il s’agit de la maquette originale en deux volumes comportant les 60 gouaches originales de Schmied et d’un troisième volume avec 15 autres gouaches originales correspondant à la suite de 15 hors-texte.
La vente comprend aussi Histoire de la princesse Boudour (1926) par Mardrus, tiré à 20 exemplaires, soit un chef-d’œuvre du genre illustré par Schmied et gouachée à la main dans les ateliers de laquage de Jean Dunand, estimé 60 000 euros, ainsi qu’un autre exemplaire unique car orné par Schmied d’une suite d’illustrations originales et inédites, différentes de celles de l’édition tirée à 20 exemplaires. Pour cette commande spéciale de Gradis, il faudra compter 150 000 euros minimum.

LIVRES ILLUSTRÉS 1900-1930 RELIÉS PAR HENRI CREUZEVAULT

Vente le 3 juin, salle de ventes Rossini, 7 rue Rossini, 75009 Paris, SVV Alde, tél. 01 49 49 90 11 ; expositions publiques : à la librairie Giraud-Badin, 22, rue Guynemer, 75006 Paris, du 24 au 31 mai 9h-13h et 14h-18h, et Salle Rossini, le 2 juin 11h-18h et le 3 juin 11h-12h30, www.alde.fr

LIVRES ILLUSTRÉS

- Expert : Dominique Courvoisier
- Estimation : 600 000 euros
- Nombre de lots : 65

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°282 du 23 mai 2008, avec le titre suivant : Le collectionneur et le relieur

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque