L’Art déco déçoit

Un trop-plein de marchandise

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 novembre 2009

Trois ventes d’Art déco et d’Art nouveau avaient enregistré des résultats plutôt encourageants en avril. Mais la grande vacation organisée les 25 et 26 juin par Mes Millon et Robert (en collaboration avec les études Nicolay et De Quay-Lombrail) n’a pas tenu ses promesses.

PARIS. Plus de la moitié des 410 lots, dont les plus importants, ont finalement été rachetés. Croissante mais encore fragile, la demande pour la verrerie de Daum, Gallé et Lalique (quelque 150 lots, d’une qualité pas toujours remarquable, dont seule la moitié a trouvé preneur) n’a pas été assez forte pour soutenir l’offre. L’enchère la plus importante a été prononcée pour un vase cornet de Daum, dans des tons d’ambre orangé : 143 000 francs, en dessous de l’estimation basse. Des pièces ma­jeures, telles une lampe de table à base bulbeuse en verre multicouche de Daum et un vase de Gallé à décor d’éléphants blancs, estimées chacune entre 400 000 et 500 000 francs, ou encore le vitrail de Gerda Wegener, Sortie de bal, qui figurait sur la couverture du catalogue, estimé entre 350 000 et 450 000 francs, n’ont pas été vendues.

Le mobilier, plus varié et réalisé par divers grands ébénistes, de Majorelle à Sue et Mare en passant par Printz, Chareau, Ruhlmann et Leleu, a connu un meilleur sort. Un rare mobilier de salle à manger en fer forgé de René Drouet a été adjugé 240 000 francs, le double de son estimation basse, et une table guéridon à plateau octogonal de Clément Rousseau, 300 000 francs. Une importante ménagère en argent de Jean E. Puiforcat, comprenant 171 pièces, a fait 236 000 francs, contre une estimation de 180 000 à 200 000 francs. La vente a réalisé un produit total de 4 478 700 francs, sans les frais.

Lors de sa vente d’Art Nouveau et d’Art Déco, le 1er juillet, Me Jacques Tajan a adjugé un dessin de Jean Dupas, Nymphes à la source de Jouvence, 1927, 90 000 francs. Un mobilier de salle à manger de Dupré-Lafon s’est vendu 100 000 francs.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°28 du 1 septembre 1996, avec le titre suivant : L’Art déco déçoit

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque